Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faisons assurer les évènementiels


AHMED SAAIDI
Lundi 25 Mai 2009

Indépendamment des résultats de l’enquête qui vient d’être diligentée à la suite des dramatiques évènements qui ont endeuillé l’édition 2009 du Festival Mawazine, force est d’avouer que le laisser-faire observé par les autorités publiques en matière d’organisation d’évènementiels ne pouvait que conduire vers l’irréparable.
Ces autorités ont, en effet, toujours fermé les yeux sur l’essentiel. Elles n’ont presque jamais demandé à un quelconque organisateur de foires, salons, rencontres, débats et autres festivals de contracter, préalablement, une assurance à même de lui suppléer et, partant, d’indemniser les victimes éventuelles en cas de sinistre.
Il est, en effet, de notoriété publique qu’aucune des ONG ou entreprise de communication spécialisée, n’est assurée contre les éventuelles morts d’hommes et autres dommages collatéraux aussi graves.
Certes, de timides tentatives  de professionnalisation du secteur ont été entreprises, mais elles ont débouché sur des décisions quasiment risibles au regard des dangers auxquels le public se trouve confronté lors des soirées artistiques, festivals, etc. Exemples : l’assurance souscrite contre les risques de dégâts que le concert de Rehanna aurait pu causer à la pelouse du complexe Mohammed V ou la couverture de la prime spéciale en cas de « hole-in-one » lors du Trophée Hassan II de Golf, etc.
Que dire sinon répéter que des quittances d’assurances en bonne et due forme devraient être exigées par les autorités publiques chaque fois qu’il s’agit d’organisation d’un événementiel destiné à nous instruire ou à nous distraire. 


Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Juillet 2015 - 10:08 Le grand mensonge du PJD

Mercredi 13 Juillet 2011 - 13:00 Seule compte la transparence

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS