Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faire face aux pénuries d’eau en Afrique du Nord et au Proche-Orient




“L'accès à l'eau fait partie des besoins essentiels pour garantir la sécurité alimentaire, la santé humaine et l'agriculture, mais les pénuries d'eau qui se profilent à l'horizon en Afrique du Nord et au Proche-Orient représentent un énorme défi qui requiert une intervention massive et urgente», a déclaré José Graziano da Silva, directeur général de la FAO, depuis Le Caire.
«Ces 40 dernières années, les ressources en eau douce dans la région ont baissé de deux tiers et sont maintenant 10 fois inférieures à la moyenne mondiale d'eau disponible par personne, ce qui souligne la nécessité d'une profonde refonte des systèmes alimentaires», lit-on sur le site de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
Une récente étude de la FAO a démontré que les températures plus élevées pourraient contribuer à écourter, de 18 jours, les saisons de production et avoir pour effet de réduire les rendements agricoles de 27 à 57% d'ici la fin du siècle. L'élévation du niveau de la mer dans le Delta du Nil pourrait faire perdre à l'Egypte des quantités importantes de terres agricoles productives à cause de la salinisation.
Le travail de la FAO dans la région a déjà conduit à des évolutions telles que la mise en place de mécanismes de gouvernance décentralisés des eaux souterraines au Yémen et au Maroc, l'installation d'un système de pompage solaire en Egypte, d'un système de collecte des eaux en Jordanie, l'adoption de méthodes innovantes de comptabilité pour l'eau, l'amélioration de la préparation face aux situations de sécheresse au Liban et en Tunisie, l'élaboration de la première politique agricole nationale aux Emirats arabes unis (avec notamment plusieurs stratégies mettant l'accent sur la conservation de l'eau et la lutte contre les effets du changement climatique) et des expériences pilotes technologiques consistant à installer des compteurs d'eau dans des fermes.
Les conseils politiques et les idées de meilleures pratiques sur la gouvernance des systèmes d'irrigation font partie des éléments clés de l'initiative de la FAO sur la raréfaction des ressources en eau en Afrique du Nord et au Proche-Orient, à présent soutenue par un réseau de plus de 30 organisations nationales et internationales.
«L'initiative a pris de l'importance grâce à l'appui de la Ligue des Etats arabes et à celui des donateurs», a précisé José Graziano da Silva. «Des mesures visant à réduire les pertes et le gaspillage alimentaire et à renforcer la résilience des petits exploitants agricoles et des agriculteurs familiaux figurent parmi les actions urgentes afin d'encadrer l'initiative et nécessiteront notamment de procéder à plusieurs interventions variées qui associeront: protection sociale, investissements et transfert de technologies»,  a-t-il ajouté.     


 

Mardi 14 Mars 2017

Lu 607 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés