Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essor économique inédit au Sahara marocain


Libé
Mercredi 9 Février 2022

La région du Sahara marocain «connaît un essor économique inédit, que conforte un élan diplomatique international en faveur de la souveraineté marocaine sur la région et de l'Initiative d’autonomie comme seule solution politique au différend régional sur le Sahara», écrit le magazine «L’Essentiel des relations internationales» dans un dossier spécial à l’occasion du 35ème Sommet ordinaire de l’Union africaine tenu samedi et dimanche à Addis-Abeba. Sous le titre «Sahara : Une dynamique régionale et internationale pour régler définitivement un différend régional de longue date», le magazine écrit que «la région du Sahara connaît un essor économique inédit, que conforte un élan diplomatique international en faveur de la souveraineté marocaine sur la région et de l’Initiative d’autonomie comme seule solution politique au différend régional sur le Sahara ». «La proclamation américaine du 10 décembre 2020 et l’ouverture de 23 consulats généraux,représentant tous les continents, dans la région matérialisent cette dynamique régionale et internationale de fond», souligne la publication dans ce numéro distribué en marge du Sommet de l'UA, notant que «cet élan renforce le processus politique mené sous l’égide exclusive de l’ONU pour parvenir à une solution définitive à ce différend, qui permettra la stabilité de la région et de son espace environnant». Le magazine a mis en avant la «dynamique au service d’un développement durable et inclusif» au Sahara marocain, relevant que la région a connu ces dernières années «un développement soutenu, concrétisé le 6 novembre 2015 par le lancement d’un nouveau modèle de développement, s’appuyant sur une enveloppe budgétaire globale de 85 milliards de dirhams,soit environ 9milliards de dollars». La publication a également mis en exergue le fort potentiel qu’offre la région du Sahara marocain sur le plan économique (industrie, pêche, agriculture, énergies renouvelables ou tourisme), soulignant que les réformes engagées dans la région ont pour objectif de dynamiser le tissu économique local en vue de créer de la croissance inclusive et un développement durable bénéfique aux populations locales. La région du Sahara marocain «aux opportunités d’investissements et de commerce multiples, constitue un véritable pôle socioéconomique de dimensions régionale, continentale et internationale», écrit le magazine qui focalise sur plusieurs projets structurants multisectoriels qui ont été lancés dansla région à l’image du mégaprojet du port de Dakhla Atlantique, de la voie express Tiznit-Laâyoune Dakhla, du projet WestAfrica FreeZone, et des projets de dessalement d’eau de mer, notamment à Dakhla.


Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS