Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Entreprendre en conscience” en débat au Women’s Tribune à Essaouira




Et de huit pour Women’s Tribune à Essaouira. La ville des alizés a abrité du 16 au 18 mars courant les travaux de ce carrefour, désormais incontournable, de réflexion collective et d’échange. L’actuelle édition consacrée au thème « Entreprendre en conscience » a été, comme à chaque fois, marquée  par la présence de personnalités politiques, des économistes et des écologistes, ainsi que des acteurs associatifs du Maroc et d’ailleurs.
Organisée sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI par l’Association Women’s Tribune, cette édition vient réconforter les ambitions de l’Association de contribuer à l’instauration de l’égalité hommes-femmes et de promouvoir un développement durable équitable  aussi bien au Maroc que dans le  reste du monde.
Pour Fathia Bennis, présidente de l’Association Women’s Tribune, cette édition s’inscrit dans la logique qui accompagne un nouveau paradigme de développement économique qu’il faut désormais penser durable, s’interrogeant par la même occasion sur les moyens à mettre en œuvre face aux diverses formes de dérèglements outre celui, aujourd’hui bien connu, du dérèglement climatique.
« Nous devons apprendre à changer de mentalités face à ce nouveau paradigme et d’agir, quel que soit ce niveau d’action… Il en va de nos responsabilités personnelles dans le moindre de nos actes quotidiens, du simple geste écologique au choix du financement d’un projet d’entreprise en passant par une réflexion à mener sur un nouveau concept tel que la démocratie participative», a tenu à préciser Fathia Bennis qui a appelé à mettre en avant les opportunités de cette phase forte en avancées à exploiter et à valoriser sans relâche car productrice de richesses matérielles et immatérielles.  «Entreprendre en conscience pour protéger la planète et faire front commun », « développement durable » et «démocratie participative » … tels sont les  thèmes entre autres abordés par ladite édition qui a insisté sur les responsabilités écologiques et humaines des entreprises appelées à réfléchir sur des questions pointues du genre : les nouvelles attentes à l’égard des entreprises pour faire face au réchauffement climatique et à la pollution environnementale après la COP 22. Quelles nouvelles responsabilités à leur compte, en matière non seulement environnementale, mais également de protection des droits sociaux fondamentaux ? Quelle réalité pour l’économie sociale et solidaire ? Dans un contexte où les risques climatiques sont aussi financiers, quel avenir pour le Crowfunding, cette nouvelle forme d’investissement participatif ?
Créée en 2009, l’Association Women’s Tribune a pour mission d’aider les gouvernements à mettre en œuvre des projets à faibles émissions de carbone, communiquer les meilleures pratiques et créer une économie verte, renforcer le leadership des femmes arabo-africaines en tant qu’actrices du développement de la société d’aujourd’hui et de demain, tant au niveau national qu’international.
Espace d’échange entre femmes d’Afrique et des deux rives de la Méditerranée, le Women’s Tribune  donne à réfléchir d’une façon responsable sur les préoccupations planétaires du 21ème  siècle. Pour les organisateurs, ce ne sont pas uniquement les pratiques, les mécanismes et le savoir-faire qui doivent être reconnectés à la réalité du continent africain, mais aussi et surtout le défi d’agir en toute conscience pour le bien de tous.    
Driss Guerraoui, secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Baroudi, directeur général de la Société d’investissements energétiques (Maroc) et Mme Oulimata Sarr, membre du Global Mentor for Women Businesses, de la Fondation Cherie-Blair (Sénégal), Driss Elyazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU (Maroc), Michèle Sabban, présidente du R20 (France), Sabah Chraibi, présidente, d’ESPOD (Maroc), Christian Leyrit, président de la Commission nationale du débat public (France), ont tous été au rendez-vous de cette édition pour animer et enrichir les débats par leurs contributions.

Abdelali Khallad
Mardi 20 Mars 2018

Lu 580 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés