Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En Syrie, 12,4 millions de personnes ne mangent pas à leur faim



En Syrie, 12,4 millions de personnes ne mangent pas à leur faim
Quelque 12,4 millions de personnes sont dans une situation d'insécurité alimentaire en Syrie, pays ravagé par la guerre, a indiqué samedi le Programme alimentaire mondial (PAM) en jugeant ce niveau "alarmant". "Près de 60% de la population syrienne est désormais dans une situation d'insécurité alimentaire", a rapporté cette agence de l'ONU, se référant aux résultats d'une étude réalisée fin 2020 dans tout le pays. "C'est de loin le chiffre le plus élevé jamais enregistré."

Le pays (environ 20 millions d'habitants aujourd'hui selon le PAM) avait atteint en mai un précédent record avec 9,3 millions de personnes ne mangeant pas à leur faim. "Plus que jamais, un nombre croissant de Syriens ont de plus en plus faim, s'enfoncent dans la pauvreté et dans l'insécurité alimentaire", a indiqué à l'AFP la porte-parole du PAM en Syrie, Jessica Lawson. "Il est alarmant qu'un repas basique soit désormais hors de portée de la majorité des familles", s'est-elle inquiétée. Dans un pays dévasté par près de dix ans de guerre, environ 83% de la population vit sous le seuil de pauvreté, selon des statistiques de l'ONU.

Ces derniers mois, la crise économique au Liban voisin qui a fortement ralenti le flux de dollars américains en Syrie, et les confinements liés à la pandémie de coronavirus ont aggravé davantage la situation, avec une dégringolade historique de la livre syrienne face au dollar. Sans oublier l'augmentation des prix. "La situation économique en Syrie met sous pression des familles qui n'ont plus rien après des années de conflit et nombre d'entre elles dépendent exclusivement de l'aide humanitaire pour survivre", selon Mme Lawson. Le conflit syrien, déclenché en mars 2011 avec la répression sanglante de manifestants antirégime, a fait plus de 387.000 morts et poussé des millions de Syriens à l'exil.

Libé
Dimanche 14 Février 2021

Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS