Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eco-Ecoles: Un programme pour inculquer aux générations montantes les principes du développement durable


Libé
Lundi 21 Novembre 2022

Le programme Eco-Ecoles est l'un des mécanismes visant la consolidation des principes de développement durable chez les générations futures.

Conçu par la Fondation pour l'éducation à l'environnement (FEE) et implanté au Maroc par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, ce programme vise à inculquer aux élèves âgés de 4 à 12 ans les comportements appropriés pour la préservation de l’environnement à travers une panoplie d'actions concrètes.

Le programme s’articule autour de sept axes, à leur tête celui de l’eau, à travers le développement des compétences des apprenants en matière de préservation et de rationalisation de son usage, et l'invitation des élèves des collèges et lycées à participer au prix "Jeunes reporters pour l'environnement" qui tend à encourager les initiatives scolaires, à protéger l’environnement et à assurer la pérennité de ses ressources.

A cet égard, le coordonnateur national de l’éducation à l’environnement et en développement durable au ministère, Moubarak Mzine, a mis en avant la contribution des Eco-Ecoles au développement durable à la lumière des changements climatiques, en plaçant toutes les activités du programme comme priorité pour accompagner le processus de transformation que connaît la société, conformément à l’agenda mondial 2030.

 Dans un entretien à la MAP, M. Mzine a ajouté que le programme contribue également à sensibiliser les élèves aux enjeux environnementaux, à leur permettre de prendre conscience de l’impact de leurs comportements quotidiens et à changer leurs idées par l'esprit d'initiative durable.

 Il a, par ailleurs, souligné l'importance de placer l'éducation au développement durable au cœur de chaque matière scolaire et d’œuvrer à l'élaboration de projets environnementaux communs pour une prise de conscience effective et un changement de comportement chez les élèves, avec la participation des enseignants, des directeurs, des associations des parents d’élèves, des familles et des communes. Les mesures prises par les Eco-Ecoles pour réussir les objectifs de développement durable, a-t-il noté, se concentrent sur les efforts de réduction de la consommation d’eau, à travers un ensemble d’exercices pratiques.

En ce qui concerne la mise au point d’outils pédagogiques, le programme repose sur un ensemble de mécanismes de sensibilisation et de communication pour orienter les élèves vers l’environnement et le développement durable, a-t-il indiqué, notant que le Centre international Hassan II de formation à l’environnement, relevant de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, développe des supports innovants tels que des bandes dessinées et propose des contenus environnementaux par des moyens divertissants en fonction de l’objectif souhaité.

Il s'est également arrêté sur le rôle des Eco-Ecoles dans la sensibilisation des élèves aux questions environnementales, à l’occasion des nombreux rendez-vous nationaux et internationaux, dont la Journée mondiale de l'eau (22 mars) qui constitue une occasion pour programmer plusieurs activités de sensibilisation et de communication, ainsi que des concours de dessin, de peinture et de théâtre afin d’envoyer des messages pédagogiques aux futures générations, de les inciter à l'économie de l’eau et à la rationalisation de son usage et de les alerter sur les dangers qui menacent cette ressource vitale.

 S'agissant de la méthodologie d’opérationnalisation du programme pour obtenir le pavillon vert, le responsable a expliqué qu'elle se base sur sept étapes interdépendantes qui permettent aux étudiants d'appréhender la gestion de projets, de travailler en équipe et de devenir actifs et éco-responsables.

Cette méthodologie, a-t-il conclu, se concrétise notamment par la mise en place d'un comité de suivi, la réalisation d'un diagnostic environnemental de l'école, l'élaboration d'un plan d’action, le suivi et l'évaluation, l'établissement de liens avec le programme scolaire, l'implication des partenaires de l’école et de la société et la définition de l'éco-code.


Lu 3707 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS