Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar s’entretient avec le président du Parti socialiste belge

Les relations bilatérales et partisanes à l’ordre du jour




Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a reçu le président du Parti socialiste belge, Elio Di Rupo qui était accompagné de l’ambassadeur de Belgique à Rabat.
Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de débattre des moyens de consolider les relations de partenariat entre l’USFP et le PS belge, et d’évoquer des questions à caractère vital se rapportant à l’économie et à la politique dans le contexte régional et international.
Driss Lachguar a rappelé l’excellence des relations maroco-belges, sachant que ce pays compte une importante communauté marocaine de 600.000 personnes et que l’USFP adhère au renforcement des relations bilatérales.
Pour ce qui est de la coopération entre les deux parties, Driss Lachguar s’est dit satisfait des relations entre l’USFP et le PS belge, comme étant deux formations  de l’Internationale socialiste qui défendent les valeurs d’un socialisme universel, de la liberté, de la dignité, de l’égalité et de la solidarité. Appelant, à cet effet, à renouveler la convention qui lie les deux parties en vue d’une coopération beaucoup plus développée.
Driss Lachguar a relevé également  la régression enregistrée ces dernières années par les partis socialistes et la gauche en Afrique du Nord, en Europe voire dans le monde, évoquant par là même les efforts déployés pour répondre aux questions qui préoccupent l’humanité afin de trouver les issues appropriées.
Le Premier secrétaire de l’USFP n’a pas manqué de saluer la position du Parti socialiste belge  qui a soutenu le dossier marocain  concernant les accords agricole et de pêche avec l’UE, ainsi que toutes des autres questions vitales. 
Driss Lachguar a fait part à son hôte des projets de développement que connaissent nos provinces sahariennes, soulignant que le Maroc aspire à ce que l’Afrique du Nord soit une région où règnent la stabilité, la sécurité… et mettant en garde ses partenaires  contre la  transformation du Sahara, du Sahel et des zones où opèrent le Polisario en foyers de traites humaines, de crime organisé, de terrorisme et de contrebande.
La question du Moyen-Orient, le conflit arabo-israélien et la cause palestinienne ont été débattus lors de cette rencontre à laquelle avaient pris part Mohamed Benabdelkader, Rkia Derham et Badia Radi, membres du Bureau politique du parti de la Rose.
 

A.R
Lundi 11 Mars 2019

Lu 440 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com