Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar appelle à la préservation des deniers publics contre l’avidité de ceux qui cherchent à profiter de la situation

Saad Dine El Otmani se réunit avec les chefs des partis représentés au Parlement




Driss Lachguar appelle à la préservation des deniers publics contre l’avidité de ceux qui cherchent à profiter de la situation
Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a tenu, mercredi soir, une réunion à distance avec les chefs des partis politiques représentés au Parlement, consacrée à l'examen de la situation conjoncturelle que vit le Maroc en raison du nouveau coronavirus "Covid-19" et des moyens de faire face aux conséquences sanitaires, sociales et économiques de cette pandémie.
Cette réunion a été l'occasion d'élargir et d'approfondir la réflexion sur les conséquences de cette pandémie et de s'arrêter sur le rôle des partis politiques dans l'encadrement et la mobilisation nationale, a indiqué Saad Dine El Otmani, selon un communiqué du département du chef du gouvernement, se félicitant des différentes initiatives de communication des partis politiques en cette phase sensible, indique un communiqué relayé par l’agence MAP.
Il a souligné, selon la même source, que sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui suit la situation de près, le Maroc a initié plusieurs mesures proactives et préventives qui lui ont permis d'éviter le pire, au premier rang desquelles l'imposition du confinement sanitaire et la déclaration de l'état d'urgence sanitaire.
Saad Dine El Otmani s'est également félicité de la mobilisation nationale et de la cohésion des Marocains qui ont fait preuve de solidarité afin de surmonter les répercussions de cette pandémie et la combattre selon une approche purement marocaine, selon la même source.
De leur côté, les chefs des partis politiques ont salué la mobilisation nationale sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ainsi que les mesures et réalisations de qualité que le Royaume a connues au cours de cette période, poursuit le communiqué.
Ils ont aussi salué l'initiative de tenir cette réunion, soulignant l'importance de la complémentarité de l'action des différentes institutions, dans le plein respect des principes de l'Etat de droit.
La réunion a également été l'occasion d'informer le chef du gouvernement de nombre d'observations et de propositions des partis politiques au sujet de cette conjoncture difficile. Les participants ont aussi exprimé leur souci d'être impliqués dans cette mobilisation nationale et dans ces moments historiques que vit le Royaume, mais aussi dans la phase post-pandémie, conclut le communiqué.
Ayant pris part à cette réunion, le Premier secrétaire de l’USFP a affirmé dans une déclaration à nos confrères du site Anouar Press que le débat a été positif et franc, précisant que la priorité du Maroc en ces temps de lutte contre la propagation du Covid-19 et ses incidences sur l’économie nationale est de fournir une aide directe aux classes pauvres défavorisées.
Il a, dans ce sens, souligné que le gouvernement doit veiller à ce que les personnes nécessiteuses bénéficient réellement des aides du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie Covid-19 et, par ricochet, à préserver les deniers publics de l’avidité de ceux qui veulent profiter de la situation.
Selon le Premier secrétaire de l’USFP, il est inconcevable d’accorder des aides financières à des établissements du privé qui continuent de percevoir les règlements mensuels de leurs usagers tout en appelant le gouvernement à mettre en place des critères objectifs et précis pour que ces aides aillent vers les pauvres, les veuves, les paysans et les couches sociales défavorisées et ne tombent pas dans les escarcelles des patrons de certains établissements privés.
Driss Lachguar a, par ailleurs, souligné dans une déclaration accordée à Goud que la réunion a également porté sur d’autres points dont le projet de loi de Finances rectificative et la situation difficile des Marocains bloqués à l’étranger depuis plusieurs semaines.
Le dirigeant ittihadi a aussi souligné que les leaders des partis présents ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer le dialogue entre le gouvernement et les partis et d’ouvrir les médias publics à ces derniers, précisant que le chef du gouvernement leur a promis de prendre compte de leurs remarques appelant à l’institutionnalisation de ce dialogue.
Driss Lachguar a, en outre, mis en avant le fait que « les leaders des partis ont salué la continuité du fonctionnement des institutions durant cette crise sanitaire».

M.T
Samedi 25 Avril 2020

Lu 1385 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif