Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Enlèvement
La police casablancaise a mis fin à l’affaire d’enlèvement d’un nourrisson par une femme mercredi dernier. Le nouveau-né a été retrouvé et la kidnappeuse appréhendée en moins de deux jours grâce notamment aux enregistrements des caméras de surveillance de l’hôpital qui ont permis de dresser un portrait-robot de la mise en cause. Les premiers éléments de l'enquête ont permis d'identifier la suspecte et de déterminer le lieu de sa résidence situé près du quartier El Yessasfa à Casablanca, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant que les perquisitions ont permis la saisie des vêtements que portait la mise en cause dans les enregistrements des caméras de surveillance de l'hôpital, avant de découvrir sa présence dans le lieu de résidence de ses parents dans la région de Rhamna où le nourrisson a été aussi retrouvé.

Kénitra
Un inspecteur de police de la préfecture de sûreté de Kénitra a été contraint, mercredi, de faire usage de son arme de service en tirant une balle de sommation pour arrêter un individu qui se trouvait dans un état d'agitation aigu et qui exposait la vie des citoyens et la sécurité des éléments de police à un danger réel et imminent à l'aide d'arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Dans un communiqué, la DGSN souligne qu'une patrouille de police était intervenue à Hay Safaa pour appréhender le suspect après que ce dernier a agressé ses gendres à l'aide d'armes blanches suite à des différends familiaux et blessé deux autres personnes à différents degrés. Le prévenu a également causé des blessures physiques à un officier et un inspecteur de police qui ont été visés par des jets de pierre et menacés également à l'aide d'arme blanche, ce qui a contraint leur collègue à tirer une balle de sommation en l'air ayant permis de neutraliser le suspect, précise la DGSN. Le mis en cause a été placé en garde à vue.

Tanger
La brigade des motards relevant de la préfecture de police de Tanger a arrêté, lundi soir, un individu de 29 ans, aux multiples antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans une affaire d'atteinte aux biens d'autrui dans un café situé sur la côte et de mise en danger de la vie de citoyens à l'aide d'une arme blanche.
Dans un communiqué, la DGSN indique que le suspect était sous l'influence de la drogue au moment de son entrée dans le café où il a endommagé le matériel et menacé les employés à l'arme blanche, ce qui a nécessité l'intervention de la brigade des motards, dont un élément a brandi son arme de service. Le mis en cause, qui était dans un état de forte agitation à cause de la drogue, a été évacué à l'hôpital avant qu'il ne soit placé en garde à vue.

Samedi 23 Juin 2018

Lu 261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés