Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Midelt
Les opérations de contrôle menées à l’occasion du mois de Ramadan dans la province de Midelt ont abouti à la saisie et la destruction de 435 litres d’huile de table périmés au niveau de la commune d’Itzer. D’autres produits alimentaires impropres à la consommation ont été également saisis chez le même fournisseur par les agents de contrôle de la direction régionale de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Drâa-Tafilalet.
Il s’agit notamment des produits végétaux et d'origine végétale, des produits de la minoterie, des produits de la ruche, ainsi que d’autres produits alimentaires.

Tahanaout
L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT), section Al Haouz, a organisé récemment à Tahanaout une rencontre de sensibilisation au profit de la population de la ville, au cours de laquelle un nouveau modèle de gestion des déchets ménagers et assimilés au Maroc basé sur le tri des déchets à la source et leur valorisation, a été présenté.
Initié par l’AESVT-Maroc dans le cadre du projet "La coproduction de la propreté" réalisé en partenariat avec des institutions nationales, locales et régionales et avec le soutien de la Fondation Drosos et réparti sur 22 villes, 90 quartiers et 100 établissements scolaires au niveau national, ce modèle permet de promouvoir le niveau de la propreté des quartiers et des villes marocaines à travers le processus de tri et la valorisation des déchets pour de la protection des ressources naturelles.

Condamnation
La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 6 à 20 ans de prison ferme à l'encontre de 11 personnes poursuivies dans des affaires liées au terrorisme.
Ainsi, la Cour a condamné à 20 ans de prison ferme deux mis en cause, à 15 ans sept accusés, et à 6 ans deux autres, qui ont été poursuivis pour "constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public et apologie d'actes et d'organisation terroristes constituant un crime terroriste", chacun en ce qui le concerne.
En janvier 2017, le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, avait démantelé cette cellule terroriste active entre les villes de Tanger et Meknès.

Samedi 9 Juin 2018

Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés