Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Ivresse
Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a ouvert, samedi matin, une enquête sous la supervision du parquet général compétent, à l'encontre d'un officier de police pour son implication présumée dans une affaire d'ivresse publique et de mœurs.
Le policier, qui était en service, a été surpris dans un état d'ébriété avancé en compagnie de deux jeunes femmes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les trois mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête. La DGSN décidera, au terme de l'enquête, des mesures disciplinaires à prendre à l'encontre du fonctionnaire de police contrevenant, selon la même source.

Psychotropes
La brigade de la police judiciaire de Khémisset a procédé, vendredi après-midi, à l'arrestation d'un individu aux antécédents judiciaires en possession de 2.901 comprimés psychotropes et deux cachets falsifiés de médecin, ainsi que des ordonnances et des copies de cartes d'identité appartenant à autrui.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le suspect a été interpellé à Boufekrane, près de Meknès, sur la base d'une enquête avec deux présumés trafiquants de drogue dont il est le principal fournisseur en comprimés psychotropes, avec un autre complice à Fès qui faisait l'objet de dix avis de recherche pour trafic de drogue et qui a été lui aussi arrêté en possession de dix fausses ordonnances. Les mis en cause ont été soumis à une enquête en vue d'identifier toutes les personnes impliquées dans ces actes criminels, selon la même source.

Arrestation
Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a procédé, vendredi soir, à l’arrestation d’un individu de 50 ans soupçonné d’avoir agressé son ex-épouse à l’aide d’une arme blanche entraînant sa mort.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le prévenu a exposé la victime, une belge d’origine marocaine, à une agression physique via une arme blanche à cause de différends provoqués vraisemblablement par leur divorce, lui causant des blessures graves, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que la victime a été transférée à l’hôpital où elle a rendu l’âme suite à ses blessures.
L’arme blanche utilisée dans l’agression a été saisie, alors que le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, et ce pour élucider les tenants et les aboutissants de cet acte criminel, conclut la même source.

Libé
Lundi 2 Avril 2018

Lu 220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés