Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
Les services de police à Oujda ont procédé, mardi, à l'arrestation d’une jeune femme et d'un individu aux antécédents judiciaires pour leur implication présumée dans une affaire de vol, d’incendie volontaire et de dégradation de biens de l’Etat, indique, mercredi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les mis en cause, qui étaient accompagnés d’une troisième personne, ont procédé au vol d’un téléphone portable d’une voiture appartenant à un établissement public avant de mettre le feu au véhicule. Ils ont également, sous l’influence de l’alcool, saccagé deux autres voitures dont une appartenant à l’Etat, a ajouté la DGSN dans un communiqué.
Les investigations et perquisitions menées ont permis de récupérer le téléphone volé, a poursuivi la même source, relevant que les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête en cours sous la supervision du parquet général compétent.
Les recherches se poursuivent en vue de l’arrestation du troisième suspect dont l’identité a été déterminée.

Séquestration
La brigade de police judiciaire de Mohammedia a arrêté, mardi, quatre individus, dont trois aux antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire d'usurpation d'identité régie par la loi et d'enlèvement avec vol, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les mis en cause ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête judiciaire faisant suite à une plainte pour enlèvement, accompagné de viol et de vol, déposée par une serveuse de café qui affirme que les accusés se sont présentés comme étant des agents de police avant de l'agresser sexuellement et de dérober une somme d'argent à son compagnon, précise la DGSN dans un communiqué.
Les investigations ont révélé que les suspects avaient commis par le passé trois opérations similaires avec le même mode opératoire, et ce en usant d'une voiture de location. Ils se faisaient passer pour des agents de police et ciblaient leurs victimes dans des endroits isolés pour les délester de leur argent et leurs effets personnels, ajoute le communiqué.
Les quatre mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis qu'une enquête judiciaire a été ouverte à l'encontre des deux individus impliqués dans le recel des objets volés. Notant que deux autres individus ont été arrêtés pour leur implication présumée dans le recel des objets volés.

Vendredi 16 Mars 2018

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés