Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Agadir
Des chefs cuisiniers marocains et français se retrouvent, à partir de jeudi à Agadir, pour une série d'ateliers, conférences et soirées de dégustation, à l'occasion de la 4ème édition des Rencontres gastronomiques de la capitale du Souss.
L'évènement qui se poursuit jusqu'au 18 mars, a pour objectif de conférer à Agadir une image de destination gastronomique en rapprochant les gastronomies des deux pays par l'intermédiaire de grands chefs, indiquent les organisateurs dans un communiqué.
Il se veut ainsi une opportunité de favoriser les rencontres, les échanges et les expériences entre spécialistes mais aussi avec le grand public, ajoute la même source. Au fil des trois jours de cette édition figurent démonstrations culinaires, conférences, témoignages, dégustations, ainsi qu'une soirée de gala avec l'objectif de mettre en valeur notamment la richesse des produits agricoles, de pêche et du terroir de la région Souss-Massa.
    
Rabat
Les services de police de Rabat ont arrêté, mardi après-midi, un individu aux antécédents judiciaires soupçonné de possession et de trafic de drogues et de psychotropes.
Les perquisitions menées au domicile du mis en cause ont permis la saisie de 3.003 comprimés psychotropes de différents types et de 1.445 g de cannabis.
Un cachet au nom d'un neuropsychologue que le mis en cause utilisait pour falsifier les ordonnances médicales en vue de se procurer des médicaments hallucinogènes a également été saisi, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Tiznit
Le directeur général de la sûreté nationale a décidé de suspendre provisoirement de ses fonctions un officier de police exerçant au district provincial de Tiznit, et ce, pour manquement au devoir de retenue qui incombe aux fonctionnaires de la sûreté nationale et pour son implication dans des faits qui tombent sous le coup de la loi.
Dans un communiqué publié mardi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que cette mesure disciplinaire a été prise par précaution dans l'attente d’achever la procédure judiciaire dont fait l'objet l'officier.
Ce dernier, ajoute la même source, est soupçonné d'avoir usé de violence et proféré des menaces à l'encontre de ses voisins.
L'officier en question devra comparaître devant un conseil de discipline qui doit se prononcer sur les manquements qui lui sont reprochés.

Jeudi 15 Mars 2018

Lu 236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés