Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Kasba-Tadla
Deux éléments de la sûreté nationale relevant du commissariat de police de Kasba-Tadla ont été contraints, samedi soir, à faire usage de leurs armes de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des citoyens et des éléments de sûreté, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le mis en cause, qui fait l'objet de six mandats de recherche à l’échelle nationale pour trafic de drogue et de psychotropes, a été appréhendé par les éléments de police à bord d’un véhicule léger. Le prévenu a opposé une résistance farouche, mettant en danger la vie des fonctionnaires de police en tentant de les faucher volontairement, ce qui a contraint un officier de police à tirer une balle de sommation alors que son collègue a visé par trois balles les pneus du véhicule, précise la DGSN.
Le conducteur a, pourtant, poursuivi sa fuite hors de la zone urbaine, poursuit la même source, soulignant que les éléments de la police de Kasba Tadla poursuivent, en coordination avec la préfecture de police de Béni Mellal et les autres services de sécurité, leurs opérations sur le terrain pour arrêter le mis en cause en vue de le soumettre à une enquête judiciaire.

Cocaïne
Un total de 1.050g de cocaïne, sous forme de 75 capsules, ont été saisis suite à l'arrestation à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca d'un ressortissant de São Tomé-et-Príncipe, a-t-on appris auprès de la préfecture de police de Casablanca.
Les éléments de la police de l'aéroport international Mohammed V, avaient procédé, le 24 février dernier, à l'arrestation d'un santoméen (27 ans) soupçonné de transporter des capsules de cocaïne dans son estomac, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Le prévenu avait été ensuite admis au CHU Ibn Rochd pour subir une intervention médicale afin d'extraire les capsules de cocaïne, avant d'être placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet, ajoute la même source.
Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts intenses et inlassables déployés par les services de la DGSN pour lutter contre le trafic international de drogues et de psychotropes, souligne le communiqué.

Casa-Anfa
La brigade de la police judiciaire du district Casa-Anfa a procédé à l'arrestation pour escroquerie d’un ressortissant subsaharien, chef présumé d’une association de malfaiteurs spécialisés dans l’arnaque.  Il s’agit d’un migrant subsaharien, âgé de 38 ans, en situation irrégulière au Maroc, qui agissait en collusion avec d'autres ressortissants africains, précise la préfecture de police de Casablanca dans un communiqué.
Le prévenu a été débusqué suite à la plainte d'un citoyen marocain, à qui il voulait soutirer d’importantes sommes en contrepartie d'un liquide au pseudo-pouvoir «magique» capable de transformer du papier noir en devises étrangères, d'autant que la victime de l’arnaque avait déjà effectué un transfert d'argent en dirhams au profit de ce réseau.
La police a saisi chez le mis en cause, au moment de son arrestation, un coffre-fort contenant des billets, ressemblant à des billets de banque étrangers noircis, ainsi qu’un téléphone portable.

Mardi 6 Mars 2018

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés