Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
La brigade de la police judiciaire relevant du district de sûreté de Bernoussi à Casablanca a arrêté, mercredi, deux frères, dont l'un faisait l'objet d'un avis de recherche national, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et trafic de drogue et de psychotropes.
Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les perquisitions menées par les éléments de sûreté au domicile occupé par les deux mis en cause au quartier Sidi Moumen ont permis la saisie de 583 kg de chira et de 34 kg de "maâjoune", qui étaient destinés à la commercialisation.
Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les investigations se poursuivent pour appréhender les autres personnes impliquées dans cette affaire, ajoute le communiqué.
Cette opération s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par la DGSN pour lutter contre le trafic de stupéfiants, selon la même source.

Falsification
La brigade de la police judiciaire du district d'Anfa a procédé, dans un centre commercial à Hay Mohammadi, à l'arrestation d'un individu impliqué dans une affaire de falsification de cartes d'identité et d'utilisation frauduleuse de chèques bancaires, indique mercredi la préfecture de police de Casablanca.
Le mis en cause, qui falsifiait les cartes d’identité et procédait à l'ouverture de comptes bancaires en vue d'obtenir des carnets de chèques utilisés à des fins d'escroquerie et de fraude, a été arrêté suite à une enquête de terrain menée par la police, ajoute la même source dans un communiqué.
Le suspect a été appréhendé en possession de 5 copies de cartes d'identité falsifiées, de 5 chèques bancaires, d'un chèque signé au profit d'une société ainsi que de deux téléphones portables, précise la même source.
Lors de l'enquête, l'accusé a reconnu avoir falsifié des documents officiels avec l'aide d'un complice, toujours recherché, relève le communiqué, notant qu'il s'est avéré que la société qu'il mentionnait sur les chèques émis etait fictive.

Cocaïne
Une quantité de 1,985 kg de cocaïne a été extraite des intestins d’un ressortissant nigérian, mardi à l’hôpital universitaire Ibn Rochd de Casablanca, indique la Direction générale de la sureté nationale (DGSN).
Le suspect (35 ans), soupçonné de trafic de cocaïne par les éléments de la police de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, a été interpellé le 24 février à son arrivée à bord d'un vol en provenance de Sao Paulo, précise la DGSN dans un communiqué.
Le prévenu a été placé sous surveillance médicale au CHU Ibn Rochd dans l’objectif d’extraire les capsules de cocaïne de ses intestins. L'opération d'extraction a permis la saisie d’une importante quantité de cocaïne sous forme de 98 capsules, souligne la même source. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Vendredi 2 Mars 2018

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés