Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Fès
Une maison de deux étages, située dans le quartier El Bourniate à Fès, s'est effondrée, dimanche matin, faisant trois blessés légers, ont indiqué les autorités locales de la wilaya de la région Fès-Meknès. Les blessés ont été transférés au Centre hospitalier universitaire de Fès pour subir des examens médicaux et recevoir les soins nécessaires, a ajouté la même source.
Les autorités locales et les éléments de la Protection civile se sont dépêchés sur les lieux de l'effondrement pour fournir le soutien aux personnes sinistrées et sécuriser le périmètre de la maison effondrée.

Casablanca
Un policier de la brigade mobile des motards relevant du district de police de Hay Hassani à Casablanca a été contraint, dimanche matin, de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice qui exposait, à un danger sérieux et imminent, la vie de citoyens et d’éléments de la sûreté au moyen d’une arme blanche.
Le mis en cause (23 ans), qui était sous l’emprise de la drogue, a opposé une farouche résistance aux éléments d’une patrouille de motards, après avoir été appréhendé, en compagnie d’un complice, en flagrant délit de tentative de vol à l’encontre d’un citoyen sous la menace d’arme blanche, ce qui a contraint le policier à tirer trois balles de sommation avec son arme de service, avant de tirer une quatrième balle blessant le présumé à la jambe.
Le prévenu a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, tandis que son acolyte a été placé en garde à vue.

Safi
Un brigadier relevant du district de police de Safi a été contraint, dimanche matin, de faire usage de son arme de service, en tirant deux balles, pour arrêter deux individus qui représentaient une sérieuse menace pour la sécurité de citoyens et d’éléments de la sûreté au moyen d’une arme blanche.
Les mis en cause, qui étaient à bord d’une motocyclette, ont opposé une résistance farouche aux éléments de sûreté qui intervenaient pour les appréhender directement après que la propriétaire d’un magasin situé dans l’avenue de Rabat a été agressée à l'arme blanche, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que les deux individus étaient sous l’emprise de la drogue.
Ainsi, le brigadier a été contraint de tirer deux balles de son arme de service, blessant le premier suspect à la jambe, alors son complice présumé a souffert d'égratignures, précise la DGSN. Les prévenus ont été placés sous surveillance médicale à l’hôpital local afin de recevoir les soins nécessaires.

 

Mardi 23 Janvier 2018

Lu 164 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés