Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
DGAPR 
L'Administration de la prison locale de Beladir a démenti les allégations infondées relayées par certains sites électroniques concernant le décès d’un détenu, suite à l'observation d'une grève de la faim et un isolement cellulaire.
Le détenu décédé, qui a été condamné à 15 mois de prison ferme, pour possession, trafic et consommation de stupéfiants, n’a présenté aucun avis écrit ou oral faisant état de l'observation d'une grève de la faim, et recevait régulièrement sa ration de l'entreprise chargée de l’alimentation, indique un communiqué de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).
Le défunt, qui était atteint d'une sclérose latérale amyotrophique, a fait l'objet d’un suivi médical permanent et a bénéficié de 15 examens médicaux à l'établissement, quatre à l'hôpital provincial d’El Jadida et trois à l'hôpital universitaire de Casablanca.
Quant aux conditions de sa détention, la DGAPR souligne que le prisonnier purgeait sa peine dans une cellule collective tout au long de sa détention dans l’institution.

Fès
Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire, a arrêté vendredi à Fès deux individus qui étaient en relation étroite avec les membres de la cellule terroriste affiliée à "Daech" et démantelée le 25 octobre dernier dans la même ville, a annoncé le ministère de l’Intérieur.
Les investigations qui se poursuivent au sujet de cette cellule terroriste ont confirmé l'implication de ces deux éléments dans la préparation d'attaques portant gravement atteinte à la sécurité et la stabilité du Royaume, a précisé le ministère dans un communiqué. Le démantèlement de cette cellule avait permis la saisie d’armes blanches, dont des haches et des couteaux, des manuscrits incitant au jihad et faisant l’apologie de l’idéologie de "Daech", ainsi que des équipements électroniques.
Les deux mis en cause seront déférés devant la justice dès clôture de l’enquête menée sous la supervision du parquet.

Casa Transports
Deux adolescents à bord d'une moto ont été blessés après avoir percuté, mercredi soir, une rame de tramway près de la station Wafasalaf, à Casablanca, indique RATP Dev Casablanca, société qui gère le réseau du tramway de la métropole.
'’L’incident est survenu sur la plateforme strictement réservée au passage des tramways et qui ne doit être franchie par aucun autre usager de la route, piétons compris’’, précise-t-on dans un communiqué.
Selon la même source, les premiers témoignages indiquent que les deux adolescents tentaient de traverser la voie avant la rame de tramway qui était en marche.
Les équipes d’intervention de RATP Dev Casablanca, ainsi que la police et la protection civile ont rapidement été dépêchées sur les lieux. Les deux adolescents, l’un blessé au visage et l’autre au niveau des jambes, ont été immédiatement transportés à l’hôpital.

Libé
Lundi 13 Novembre 2017

Lu 345 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés