Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Larache
Un individu, âgé de 36 ans, marchand ambulant, a été arrêté pour son implication présumée dans une tentative de mettre le feu avec préméditation, dimanche, dans un restaurant sur le boulevard Mohammed V à Larache, apprend-on auprès des autorités locales. Les services de sécurité ont appréhendé le mis en cause immédiatement après qu’il a brisé la devanture en verre du restaurant et tenté d’y mettre le feu avec préméditation à l’aide d’une bonbonne de gaz, ce qui lui a provoqué des blessures, précisent les autorités locales de la province de Larache.
L’opération de recherches ont permis de découvrir dans sa charrette des armes blanches et deux bonbonnes de gaz, de petite et grande taille, outre des bouteilles remplies d'essence.  Une enquête a été ouverte par les services de sécurité sous la supervision du parquet compétent pour déterminer le mobile derrière la tentative de commettre ces actes criminels. Le prévenu a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires et évaluer son état de santé psychique et mental.

Ouarzazate
Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Ouarzazate a annoncé, dimanche, que l’élève soupçonné de violence contre un enseignant dans un établissement scolaire à Ouarzazate, a été placé en garde à vue et sera présenté devant le parquet compétent dès clôture de l’enquête.
Dans un communiqué, le procureur général du Roi indique que suite à la mise en ligne sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un enseignant dans un établissement scolaire à Ouarzazate en train de subir une violence physique de la part d’un élève au sein de la classe, le parquet général a diligenté une enquête urgente à ce sujet.
Les investigations ont abouti à l’arrestation du mis en cause, précise le communiqué, ajoutant qu’il s’agit d’un élève mineur âgé de 17 ans, qui a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête. Le prévenu sera présenté devant le parquet compétent dès clôture de l’enquête, conclut le communiqué.

Oujda
Les autorités locales de la wilaya de la région de l’Oriental ont indiqué qu’un groupe d’individus a organisé, dimanche après les funérailles d’une personne décédée dans un accident survenu au niveau de la bande frontalière, une marche de protestation depuis le centre de Bni Drar vers le siège du caïdat de Bni Khaled, qu’ils ont attaqué à coups de pierres avant de bloquer la circulation au niveau de la route nationale N.2 reliant Oujda à Nador.
Ils se sont également introduits par la force dans le dépôt communal de la commune Bni Khaled, où ils ont incendié quatre voitures et un motocycle appartenant à des particuliers et investi plusieurs autres magasins commerciaux et fracassé les vitres d’un bus de transport scolaire et d’une ambulance.
Selon la même source, les forces de l’ordre ont été contraintes, après avoir avisé le parquet général, d’intervenir pour garantir la sécurité des citoyens et assurer la protection de leurs biens.

Mardi 7 Novembre 2017

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés