Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Casablanca
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que des policiers du district d'Anfa à Casablanca ont été contraints, mardi tôt dans la matinée, à utiliser leurs armes de service pour appréhender un individu dans un "état anormal", présentant des signes de troubles mentaux et brandissant une arme blanche, ayant agressé brutalement un passant au quartier de l'Oasis, et ce sans raison apparente, avant qu'il ne menace et mette en danger la vie d'autres citoyens.
Ces actes ont contraint un brigadier de la police judiciaire à tirer deux balles de sommation de son arme de service, afin de neutraliser le mis en cause. En dépit de ces avertissements, le suspect a occasionné des blessures de différents degrés de gravité à deux policiers, poussant un motard à tirer des balles qui ont atteint le mis en cause au niveau de la cuisse et du ventre ainsi que deux autres individus de façon superficielle. Le mis en cause a été placé en garde à vue à l'hôpital, les blessés, dont des citoyens et policiers, y ont été également transportés pour recevoir les soins nécessaires, a fait savoir le communiqué.

Caravane
L'Association marocaine "Voie de l’Union" lance, du 3 au 5 novembre à Toubab Dialaw (Rufisque, région de Dakar), la première édition de la caravane médicale des médecins marocains au Sénégal, une action qui ciblera notamment la population de la commune de Yéne.
Organisée en hommage à la mémoire de feu Mazine Chakiri, étudiant marocain en médecine décédé en février 2017 à Dakar, la caravane s’inscrit dans le cadre du programme d’activités mis au point par l’association en contribution au renforcement des liens fraternels entre le Maroc et le Sénégal, a affirmé à la MAP le secrétaire général de la "Voie de l’Union", Othmane El Omari.

Convention
Une convention de partenariat dans le domaine sanitaire a été signée récemment à la cité ocre, entre le Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech et le Centre hospitalier national Dalal Jamm de Dakar (Sénégal). Cette convention s’inscrit dans le cadre de la promotion de la coopération Sud-Sud, notamment avec les pays africains, conformément aux orientations de SM le Roi Mohammed VI, indique un communiqué du CHU Mohammed VI de Marrakech.
Cette convention est basée sur six axes majeurs, à savoir l’accompagnement et le développement de l’onco-hématologie (greffe de moelle osseuse), l’accompagnement et le développement de la procréation médicale assistée, le renforcement de la démarche qualité, l’accréditation et le management des risques, l’accompagnement et le développement de la médecine d’urgence, le développement du système d’information hospitalier et l’accompagnement et le développement de la télémédecine et de la visioconférence.

Jeudi 2 Novembre 2017

Lu 265 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés