Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Marrakech

Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Marrakech a ouvert une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, à l'encontre de deux agents de police exerçant au sein d'un groupe mobile chargé du maintien de l'ordre, soupçonnés d'être impliqués dans une affaire de vol et d'extorsion.
Les deux gardiens de la paix ont été interpellés dans le cadre d'une enquête menée par le service de la police judiciaire de la wilaya de Marrakech au sujet d'une plainte pour vol déposée par un citoyen étranger, propriétaire d'une maison d'hôtes, et d'une autre plainte pour extorsion déposée par trois jeunes filles, indique mercredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
D'après les premières données, les deux suspects auraient commis ces actes criminels en dehors des heures légales de travail en exploitant illégalement leur qualité de fonctionnaires de police, selon la même source.

Casablanca

La police judiciaire de Sidi Bernoussi, à Casablanca, a interpellé mercredi matin deux individus, âgés de 20 et 24 ans, soupçonnés d'être impliqués dans le braquage d'une agence de transfert d’argent.
Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux individus se sont emparés du coffre-fort de l'agence contenant la somme de 200.000 DH, indique jeudi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les investigations menées par les services de police ont permis d'identifier et d'interpeller rapidement les deux suspects.
Les investigations effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis également de récupérer le coffre-fort avec la somme d’argent dérobée, poursuit la même source.
Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue et les recherches se poursuivent pour l’arrestation d’un autre individu impliqué dans cet acte criminel, selon le communiqué.

Goulmima

Une caravane médicale de chirurgie pluridisciplinaire sera organisée, du 19 au 21 octobre, à Goulmima dans la province d’Errachidia avec pour objectif d’assurer des opérations chirurgicales au profit des patients de la région. Initiée par l’Association Oasis Ferkla pour l’environnement et le patrimoine (AOFEP) en collaboration avec la délégation provinciale de la santé, l’Association caravane de la chirurgie de Casablanca (ACHIR) et le soutien de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et de l'Office chérifien des phosphates (OCP), la 11ème édition de cette caravane présentera ses prestations aux populations de la ville dans les spécialités de la chirurgie générale, de gynécologie et la pédiatrie.
Un staff médical de 24 personnes, dont des anesthésistes et des réanimateurs, est mobilisé pour assurer ces interventions chirurgicales dans différentes spécialités.

Vendredi 20 Octobre 2017

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés