Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Tétouan

Le service préfectoral de la police judiciaire (SPPJ) de Tétouan a arrêté, dimanche soir, un trafiquant de drogue dure en flagrant délit de trafic de 120 capsules d'héroïne, a-t-on appris de source policière.
L'arrestation de ce trafiquant est intervenue sur la base d’informations parvenues aux éléments de la police, faisant état d'une opération de trafic de drogues dures dans l'une des ruelles du quartier Jbal Darssa, a précisé la même source, ajoutant que le prévenu, âgé d’une vingtaine d’années ayant des antécédents judiciaires, a pris la fuite suite à l'arrivée de la police avant d'être interpellé. L'opération a permis également la saisie d'une somme d'argent obtenue du trafic de drogue, d'une arme blanche et d'un téléphone cellulaire.

Agadir

Un commissaire de la brigade de la police touristique d'Agadir a été contraint d'utiliser son arme de service, mardi à 05h45, lors de l'arrestation d'un individu en flagrant délit d'agression d'une femme sous la menace d'une arme blanche et mettant en danger la vie de la victime et celle des éléments de la police, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Une patrouille de police est intervenue dans la zone industrielle d'Agadir afin d'appréhender le mis en cause, âgé de 36 ans et ayant des antécédents judiciaires. La DGSN précise, dans un communiqué, que le prévenu a opposé une résistance farouche en blessant l’un des policiers au niveau de l'épaule, ce qui a contraint le commissaire à tirer trois balles de sommation avant d'atteindre le suspect par une quatrième balle au niveau de la cuisse.
Cette intervention a permis de neutraliser le mis en cause et de saisir l'arme blanche utilisée dans l’agression.

Rabat

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Rabat ont procédé, mardi tôt dans la matinée, à l'arrestation d'un individu ayant des antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans une affaire de vol avec violence, coups et blessure à l’encontre de fonctionnaires dans l'exercice de leurs fonctions, refus d'obtempérer et tentative de fuite, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). En effet, une patrouille de police est intervenue, lundi soir au quartier Al Farah à Rabat, pour arrêter le suspect. Ce dernier a opposé une résistance farouche, avec l'aide de membres de sa famille, de proches et de certains habitants du quartier où il habite, blessant trois policiers, indique la DGSN dans un communiqué.
Un inspecteur de police a été ainsi contraint d'utiliser son arme de fonction en tirant deux balles de sommation et ce, après l'encerclement des éléments de la police pour permettre la fuite du suspect, mains menottées, précise-t-on de même source.
En outre, cinq personnes parmi celles qui ont facilité la fuite du mis en cause et mis en danger les éléments de la police, à savoir sa mère, sa sœur et trois de ses connaissances, ont été arrêtées, ajoute le communiqué, notant que les investigations ultérieures ont permis la localisation du suspect et son arrestation peu de temps après.

Jeudi 19 Octobre 2017

Lu 263 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés