Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Errachidia
Un gardien de  paix rattaché à la police régionale d'Errachidia a été contraint, vendredi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un multirécidiviste qui a opposé une farouche résistance  aux éléments de police et mis en danger la vie d'un commissaire, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Une patrouille de police a tenté d’arrêter le mis en cause recherché pour coups, blessures à l’arme blanche et tentative d’incendie volontaire au domicile familial, ajoute la DGSN dans un communiqué, précisant que le prévenu a mis en danger la vie des éléments de police à l'aide d'un couteau, ce qui a contraint un policier à tirer une balle, blessant le suspect au niveau du pied droit.
Les investigations se poursuivent par le service régional de la police judiciaire, conclut le communiqué.

Agadir
Une cargaison de 7600 kg de friperie transportée à bord d’un camion a été interceptée vendredi soir par les éléments de la brigade mobile des douanes d'Agadir.
La saisie a été réalisée à la zone industrielle à Ait Melloul, a-t-on appris samedi auprès de la direction régionale des douanes et impôts indirects, qui précise que les ballots de friperie étaient soigneusement camouflés par des caisses de semence de pommes de terre. Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances de cette opération de contrebande.

Rabat
Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a ouvert une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet général compétent, à l'encontre d'un Français d'origine marocaine pour son implication présumée dans une affaire de falsification, d'usurpation d'identité et de conduite en état d'ivresse, indique, vendredi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Un policier de la circulation a arrêté le mis en cause, âgé de 36 ans, pour une infraction routière et la conduite en état d'ivresse, et ce dernier a présenté à l'agent de police une carte professionnelle falsifiée comprenant sa photo et son identité et une carte d'adhésion à une Rabita des Chorfa, dans sa tentative de se soustraire au PV de l'infraction. L'opération de pointage dans la base de données de la DGSN a révélé que le prévenu faisait l'objet d'une plainte officielle formulée par les autorités judiciaires françaises pour avoir purgé une peine partielle d'une durée de 7 ans sur  10 ans de prison ferme prononcée par la Cour de cassation de Paris pour son implication dans une affaire de trafic international de drogue, souligne la même source.

Libé
Lundi 16 Octobre 2017

Lu 272 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés