Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Benguerir
Un fonctionnaire de police exerçant à la brigade de la police judiciaire de Benguerir a été contraint, mardi soir, à faire usage de son arme de service pour arrêter un multirécidiviste qui a opposé une résistance farouche et mis en danger la vie des éléments de la police avec un sabre de grande taille, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les premiers éléments de l'enquête, les policiers ont encerclé le mis en cause, qui fait l’objet d’un avis de recherche national pour trafic de drogue et de psychotropes. Il a menacé les fonctionnaires de police avec un sabre de grande taille, ce qui a contraint un policier à tirer une balle de sommation puis une deuxième balle blessant le prévenu, qui a refusé d'obtempérer, au pied gauche, ajoute la même source.
L’usage de l’arme de service a permis d’éliminer le danger émanant du mis en cause qui a été évacué à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires. Le sabre utilisé dans l’agression a été saisi.

Rabat
La Chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers de la Cour d'appel de Rabat a décidé, lundi, de reporter au 30 octobre le procès de 104 personnes, dont d'anciens agents de la Protection civile, poursuivies pour "trafic d'influence, faux et usage de faux".
La Cour a, de même, rendu, pour la 3ème fois consécutive, une ordonnance de contumace à l'encontre des accusés qui ont reçu une convocation au tribunal mais n'ont pas assisté à l'audience.
Dans le cadre de ce dossier, 11 personnes, dont deux anciens responsables au sein de la Direction générale de la Protection civile et deux femmes, sont poursuivis en état d'arrestation, alors que les autres accusés comparaissent en état de liberté provisoire.
Les mis en cause sont, notamment, poursuivies pour "corruption, trafic d'influence et falsification de documents administratifs", chacun en ce qui le concerne.

Settat
Le service préfectoral de la police judiciaire de Settat, en coordination avec les services de la Gendarmerie Royale d’Oulad Said, a procédé, lundi soir, à l’arrestation d’un individu (26 ans) pour son implication présumée dans une affaire de coups et blessures volontaires à l’arme blanche.
Le mis en cause, qui n’a pas d’antécédents judiciaires, a agressé physiquement une fille de 17 à l’aide d’une arme blanche le 13 septembre dernier suite à un désaccord, provoquant ainsi de graves blessures à la victime avant de prendre la fuite, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les mesures de recherche et de coordination avec les services sécuritaires compétents au niveau de la ville natale du prévenu ont permis son arrestation lundi soir, ajoute la même source dans un communiqué.

Jeudi 12 Octobre 2017

Lu 279 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs