Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Accident

Le service des accidents de la circulation de la préfecture de police de Fès a ouvert une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, à l’encontre d’un fonctionnaire de police portant le grade de gardien de la paix, pour avoir causé un accident de circulation mortel sans disposer d'une attestation d'assurance.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique dans un communiqué que le fonctionnaire de police, qui exerce dans une brigade mobile de maintien de l’ordre dans la ville de Fès, a causé un accident de la circulation en utilisant une voiture privée non assurée, et ce en percutant une moto avec à son bord deux personnes qui ont été atteintes de blessures graves, avant que l’une des victimes ne succombe à ses blessures à l’hôpital.
Le fonctionnaire de police auteur de l’accident a été placé en garde à vue. 

Agadir

Les éléments de sûreté nationale relevant de la préfecture de police d'Agadir, ont procédé, jeudi soir, à l'arrestation d'un individu soupçonné d'avoir menacé un chauffeur de grand taxi avec un pistolet factice, au niveau d'un rond-point dans une avenue principale à l'entrée de la ville, apprend-on auprès d'une source policière.
Les éléments préliminaires de l'enquête ont révélé que le prévenu, âgé de 23 ans, a agi ainsi suite à une dispute avec le conducteur de taxi sur la priorité de passage avant que l'altercation ne dégénère en violence verbale et en menace avec un pistolet factice.
Les enquêteurs ont réussi à identifier et arrêter le mis en cause grâce aux données et descriptions collectées suite à la plainte déposée par le chauffeur auprès de la police judiciaire.

Fès

La BRPJ de Fès a procédé, vendredi matin, en coordination avec les éléments du service de la préfecture de police, à l'arrestation d'une femme pour son implication présumée dans une affaire d'escroquerie, de fraude et d'usurpation d'identité.
La mise en cause, âgée de 66 ans faisait l'objet de deux avis de recherche au niveau national émis par la BNPJ et le service de la préfecture de police judiciaire de Fès. Elle est impliquée dans des affaires d'escroquerie à travers l'usurpation d'identité et de fonction régies par la loi, indique un communiqué de la DGSN. Dans sa démarche criminelle, la prévenue a eu recours à des communications téléphoniques avec des parties et des personnalités publiques lors desquelles elle a usurpé des identités et des fonctions officielles, dans une tentative d'intervenir dans des opérations de recrutement ou dans des affaires et procédures administratives, ajoute le communiqué.

Libé
Lundi 28 Août 2017

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés