Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Casablanca

Deux fonctionnaires de police portant le grade de brigadiers ont été placés jeudi en garde à vue à Casablanca, pour leur implication présumée dans une affaire de corruption.
Les mis en cause ont été pris en flagrant délit, par une commission sécuritaire chargée de la surveillance, en train de recevoir une somme d'argent de la part du conducteur d’une moto qui avait commis une infraction au Code de la route et de la circulation au niveau du boulevard de la Résistance à Casablanca, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Selon le communiqué, la DGSN a ouvert un dossier disciplinaire à l’encontre des deux concernés, en attendant les résultats de l’enquête judiciaire en cours.

Safi

La Commission en charge du suivi du milieu marin et des coquillages a décidé jeudi de lever l'interdiction sur le ramassage et la commercialisation des coquillages collectés au niveau de la zone conchylicole classée Cap Beddouza relevant de la circonscription maritime de Safi.
Un communiqué du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts parvenu à la MAP indique que cette décision a été prise par ladite commission, qui a examiné les résultats d'analyses effectuées par l'Institut national de recherche halieutique (INRH), lesquels ont montré une stabilité du milieu et une purification totale des coquillages au niveau de ladite zone. La commission recommande ainsi aux consommateurs de ne s'approvisionner qu'en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d'identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels).

Nador

Le district provincial de la Sûreté nationale à Nador a procédé, jeudi, à l’arrestation de deux personnes pour leur implication présumée dans une affaire de détournement d’une fille mineure, non-assistance à personne en danger et dissimulation du cadavre de la victime, qui avait été retrouvée en début de semaine à proximité du portail d'un cimetière de la même ville.
Selon les données préliminaires de l'enquête, les mis en cause, âgés de 22 et 23 ans, ont attiré la victime, qui souffrait d’un handicap mental, vers une demeure où ils l’ont violée, avant qu’elle ne soit prise d’un malaise qui a entraîné sa mort sur le même lieu, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les deux accusés se sont ensuite débarrassés du corps de la victime devant le portail du cimetière, où il a été retrouvé le lendemain, ajoute-t-on de même source.

Samedi 26 Août 2017

Lu 207 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés