Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Marrakech

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a procédé, mardi soir, à l'arrestation de deux fonctionnaires de police, en l'occurrence un officier principal et un brigadier-chef, pour leur implication présumée dans une affaire d’extorsion et de corruption. Les premiers éléments de l’enquête révèlent que les deux suspects, exerçant à l’arrondissement de police Al-Massira, ont tenté d’extorquer des sommes d’argent au gérant d’un café sis au territoire de compétence du même service de police, en contrepartie de leur abstention à exécuter une tâche relevant de leur fonction, fait savoir la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Les deux mis en cause ont été appréhendés, mardi soir dans leur lieu de travail, en flagrant délit de réception d’une somme de 2.000 dirhams de la part de l’intéressé, ajoute la même source.
Les deux suspects ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, note le document.

Khémisset

Un quadragénaire, qui a tenté de se suicider dans les locaux de la Brigade territoriale de la Gendarmerie Royale d’Aït Yadine, province de Khémisset, est décédé le 14 août courant, lors de son évacuation vers l’hôpital, apprend-on mardi auprès des autorités locales de la province de Khémisset. Vers 18H00, les éléments de la Gendarmerie Royale ont procédé à l’interpellation d’un repris de justice pour scandale sur la voie publique, ivresse publique et manifeste et coups et blessures, indique la même source, notant que le mis en cause a été mis en garde à vue sur instructions du Parquet. La source précise qu’à 19H15, le mis en cause a tenté de se suicider par pendaison à l’aide de sa chemise qu’il avait accrochée à la porte de la chambre de sûreté.
Evacué sur l’hôpital provincial de Khémisset, à bord de l’ambulance de la commune rurale, la personne en question a succombé en cours de route, indiquent les autorités locales, ajoutant qu'une enquête est ouverte sous la diligence du Parquet général.

Pèlerinage

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé mardi avoir doublé le nombre de ses fonctionnaires bénéficiaires du pèlerinage, au titre de la saison du Haj 1438-2017 pour atteindre 80. La DGSN précise dans un communiqué, que le staff encadrant la mission comprendra un cadre de sûreté de sexe masculin et un autre de sexe féminin, et ce dans le but d'améliorer les prestations fournies aux pèlerins se rendant sur les Lieux Saints de l'Islam.

Jeudi 17 Août 2017

Lu 194 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés