Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Fès
Un inspecteur de la préfecture de police de Fès a été contraint, mardi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu soupçonné d’être impliqué dans un crime à l’arme blanche avec coups et blessures ayant entrainé la mort.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le suspect, qui a des antécédents judiciaires pour vol qualifié et agressions physiques, avait asséné lundi des coups à une personne ayant entraîné sa mort, ce qui a nécessité une enquête minutieuse qui a permis d’identifier le mis en cause et de déterminer le lieu où il se trouvait au quartier Sidi Boujida à Fès. Lors de l’intervention des éléments de police, le suspect a opposé une résistance farouche et mis en danger la vie des policiers, a précisé la DGSN, expliquant qu’un policier a été contraint de tirer une balle de sommation en l’air, avant d’en tirer une seconde qui a blessé le prévenu au niveau de l’épaule après son refus d’obtempérer et de déposer son arme.  Le mis en cause a été placé sous observation médicale à l’hôpital, alors que l’enquête se poursuit sous la supervision du parquet compétent, relève la même source.
 
Marrakech
Les services sécuritaires de la préfecture de police de Marrakech ont réussi durant les 10 premiers jours du mois d’août, à interpeller 677 individus recherchés pour différents délits et crimes.
Ils ont procédé également durant la même période, à l’arrestation de 20 personnes en flagrant délit de possession d’armes blanches dans des conditions suspectes et le contrôle d’identité de 7.911 personnes, dont 194 ne possédant pas de carte d’identité nationale, indique un communiqué de la préfecture de police.
Ils ont aussi porté assistance à 576 personnes dans le cadre d’affaires de vagabondage et mendicité, en plus du renvoi de 93 autres souffrant de maladies mentales à des établissements sanitaires spécialisés.
Concernant la sécurité routière, la même source indique que 4.262 procès-verbaux ont été rédigés, 3.459 amendes à l’amiable ont été enregistrées, 250 voitures légères et 75 motos ont été mis à la fourrière pour des contraventions au Code de la route.

Arrestation
Les services de police de Marrakech ont arrêté lundi très tôt le matin trois individus qui, sous l’emprise de produits psychotropes, ont endommagé plusieurs voitures dans le quartier Qasbah.
Les mis en cause, qui étaient dans ‘’un état anormal” après la consommation de produits psychotropes, ont saccagé quatorze voitures dont une ambulance, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les trois individus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches se poursuivent pour l’arrestation d’une quatrième personne soupçonnée d’implication dans ces actes criminels.

Mercredi 16 Août 2017

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés