Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Cocaïne
La quantité de drogue extraite de l'estomac d'une ressortissante brésilienne au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd a atteint 84 capsules, d'un poids de 1.140 grammes de cocaïne, selon la préfecture de police de Casablanca. La police de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca avait arrêté, samedi dernier, une ressortissante brésilienne qui se trouvait à bord d'un vol en provenance de l'aéroport de Sao Paulo, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que l'opération de contrôle par scanner a révélé la présence de produits suspects à l'intérieur de son estomac, ce qui a nécessité son transfert à l'hôpital. La suspecte a été placée en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, relève la même source. 

Tanger
Les éléments de police de la préfecture de police de Tanger ont arrêté, mercredi, un ressortissant anglais âgé de 49 ans qui faisait l'objet d'un mandat de recherche international sur la base d'une notice rouge émise par Interpol dans le cadre d'une affaire d'escroquerie informatique. Selon les premiers éléments de l'enquête, Interpol avait diffusé cette notice rouge dans ses pays membres le 17 juillet, sur la base d'un mandat d'arrêt international émis par les autorités judiciaires américaines suite à un crime lié à la fraude et à l'escroquerie à travers les systèmes informatiques, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). L'intéressé a été mis à la disposition des autorités judiciaires compétentes qui devront se prononcer sur la procédure de son extradition, tandis que la coordination sur ce sujet se poursuit avec le bureau d'Interpol-Washington et l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL).

Marrakech
Les services de la préfecture de police de Marrakech ont procédé au démantèlement d’une bande criminelle spécialisée dans le vol à l'arrachée par le biais d’un scooter. L'arrestation des membres de cette bande est intervenue après une étude analytique d'un nombre de plaintes déposées auprès des services de police par les victimes de plusieurs vols à l’arrachée à l'aide d'un scooter, dont le conducteur portait un casque blanc dissimulant son visage, selon une source policière. 
Il a été donc procédé à l’arrestation du principal suspect et de son complice, qui s’occupait de la vente des objets volés, ajoute la même source. Cette arrestation a permis de saisir un scooter de type "Tmax", portant une fausse plaque et circulant en situation illégale, le casque blanc utilisé par l’un des mis en cause lors des crimes et plusieurs téléphones mobiles volés.

Libé
Samedi 29 Juillet 2017

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés