Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a procédé, mardi à Rabat, à l'arrestation de quatre individus, dont un ayant des antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire de vol sous la menace d’armes blanches qui s’est déroulée dans une villa aménagée pour les jeux de hasard au quartier Souissi à Rabat.
L’enquête fait ressortir que le principal suspect a planifié, avec l'aide de ses complices, cette opération de vol afin de récupérer des chèques lui appartenant et que la propriétaire de la villa détenait sous forme de garantie contre ses pertes dans les jeux de hasard, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les mis en cause ont volé des sommes d’argent ainsi que des biens personnels (bijoux et téléphones portables) de la villa durant les premières heures du matin du 11 juin dernier. Les investigations ont permis d’arrêter l’un des suspects en train d'écouler les biens volés et d’interpeller trois autres individus, ainsi que la propriétaire et gestionnaire de la villa, précise la DGSN, notant que l’enquête est toujours en cours pour identifier et arrêter le reste des personnes impliquées. 

Fraude 
29 cas de fraude ont été enregistrés durant la première journée de l'examen du baccalauréat (session de rattrapage) au niveau de la région de l'Oriental, indique l'Académie régionale de l'éducation et de la formation. 
Dans un communiqué, l'Académie affirme avoir mobilisé tous les moyens humains, matériels et logistiques nécessaires pour garantir le déroulement des examens, du 11 au 13 juillet 2017, dans les meilleures conditions à travers l'aménagement de 98 centres d'examen et 9 centres de correction qui ont été dotés de cadres administratifs, d'observateurs et de contrôleurs. Au niveau de la région de l'Oriental, le nombre des candidats scolarisés aux examens du baccalauréat (session de rattrapage) a atteint 10.441 élèves, dont 10.265 se sont présentés aux centres d'examen.

Héliportage
Un homme se trouvant dans un état critique a été transféré, mardi, de Nador vers le CHU Mohammed VI à Oujda, à bord d’un hélicoptère médicalisé relevant du ministère de la Santé, sous la surveillance d’un staff médical et infirmier.
Selon le ministère de la Santé, le quadragénaire, victime d’un grave accident de la circulation, a été évacué dans un premier temps vers l’hôpital Hassani à Nador, où il a été pris en charge par l’équipe médicale et infirmière, qui a décidé, compte tenu de son état critique, son transfert héliporté vers le Centre hospitalier universitaire Mohammed VI à Oujda, pour complément de soins.

Libé
Samedi 15 Juillet 2017

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés