Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Marrakech
Un inspecteur de police relevant de la wilaya de police de Marrakech a été contraint, lundi matin, de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu ayant mis en danger la vie de citoyens et de fonctionnaires de police en utilisant une arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les premiers éléments de l'enquête, une patrouille de la police est intervenue au quartier Al Massira en vue d'interpeller le mis en cause, pour troubles sur la voie publique, ajoute la DGSN dans un communiqué.
Le fonctionnaire de police a dû effectuer un tir de sommation pour faire face à la résistance farouche que ce dernier a opposée occasionnant des dommages à la voiture de police, précise-t-on. L'individu, aux multiples antécédents judiciaires pour coups et blessure et trafic de drogue, a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête. 

Psychotropes
La brigade de la police judiciaire du district d'Aïn Chock à Casablanca a procédé, dimanche soir, à l’arrestation de 5 individus, membres d’une bande criminelle spécialisée dans le trafic de comprimés psychotropes et à la saisie, de 3891 comprimés psychotropes, indique la direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les mis en cause, dont trois faisaient l’objet de mandats d’arrêt nationaux pour violence et trafic de drogue, ont été interpellés dans différentes zones de Casablanca, ajoute la DGSN dans un communiqué, précisant que les perquisitions ont permis la saisie de 2205 comprimés de type « Rivotril» et 1686 comprimés Extasy, ainsi qu’une quantité de cocaïne.
Les prévenus ont été placés en garde à vue alors que les recherches se poursuivent pour interpeller les autres complices et les traduire devant la justice.

Taza
Quelque 1.524 personnes démunies ont bénéficié, récemment, d'une caravane médicale multidisciplinaire, qui s'est déroulée dans la localité d’Aknoul à la province de Taza.
La grande caractéristique de cette caravane sociale, initiée par la province de Taza en collaboration avec le conseil provincial, ainsi que la délégation provinciale du ministère de la Santé et la direction régionale du Croissant Rouge marocain, réside dans la mobilisation d'un staff médical record composé en particulier des médecins (différentes spécialités) des secteurs public et privé.
Selon un communiqué de la province de Taza, les prestations médicales de cette caravane ont porté, entre autres, sur la cardiologie, la gastro-entérologie, gynécologie obstétrique, la médecine dentaire, la médecine générale, neurochirurgie, l’ophtalmologie et la pneumologie.





Libé
Jeudi 13 Juillet 2017

Lu 179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés