Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Chada Télé
Après Télé Maroc de Rachid Niny, c’est au tour de Chada Télé de Rachid Hayeg de faire son apparition sur la scène audiovisuelle au Maroc. La chaîne se veut spécialisée en musique et divertissement et devrait émettre soit à partir de la France, de l’Egypte ou de l’Espagne. Elle serait opérationnelle à partir de la rentrée. Elle diffusera ses émissions en darija et le téléspectateur marocain pourra les suivre sur le web ou Nilesat. Ses studios ont déjà été aménagés au Boulevard Inb Sina à Casablanca et les équipes devant la composer ont déjà été recrutées et se préparent pour son lancement. Ils sont au total une trentaine entre techniciens, journalistes et animateurs à être prêts pour l’aventure!

Marrakech
Les services sécuritaires de la préfecture de Marrakech ont procédé à l’interpellation d’un directeur d’une agence de transfert d’argent accusé de détournement de fonds et de canular sur un soi-disant vol sous menace d’arme blanche d’une somme d’argent.
Selon un communiqué de la préfecture de police de Marrakech, cette affaire remonte à vendredi lorsque les services sécuritaires ont reçu un appel téléphonique d’une personne prétendant que le directeur d’une agence de transfert d’argent à El Azzouzia a été victime d’un vol sous la menace d’arme blanche de 13 millions de centimes alors qu’il était en route pour déposer cette somme dans une agence bancaire.
Il a été procédé à l’ouverture d’une enquête et des investigations approfondies avec exploitation des enregistrements de la caméra de surveillance qui ont démontré que les informations collectées chez le directeur de l’agence étaient fausses. Les déclarations du prévenu étaient également confuses et n’ont pas convaincu les enquêteurs.

Démenti
La préfecture de police de Marrakech dément toute relation du 3è arrondissement de police avec l’incident d’auto-immolation par le feu d’une personne à Marrakech.
La préfecture de police indique dans un communiqué que l’incident est survenu dans la maison de la victime située à l’ancienne médina pour des raisons sociales et familiales notées dans les procès-verbaux, et n’a aucune relation avec le traitement sécuritaire d’une prétendue plainte de la personne concernée au sujet d’un différend avec son épouse.
Transféré à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, la sortie lui fut autorisée en raison de ses brûlures superficielles.
Auditionnée, cette personne a affirmé qu’elle souffrait d’une épilepsie et vivait des problèmes familiaux avec son épouse, lesquelles déclarations ont été confirmées par son épouse.

Mercredi 21 Juin 2017

Lu 176 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés