Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Tanger 
Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a procédé, vendredi soir, à l’arrestation de huit personnes pour des liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le domaine de l’émigration clandestine.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les premiers éléments de l’investigation ont montré que l'un des mis en cause, aux multiples antécédents judiciaires, faisait l’objet d’un avis de recherche national pour trafic de drogue. Les perquisitions effectuées dans une maison située dans l’ancienne ville de Tanger, suspectée d’être exploitée par les membres de ce réseau criminel, ont permis l’arrestation de 8 candidats marocains à l’émigration clandestine et la saisie de deux bidons de 25 litres d’essence chacun, destinés au ravitaillement des embarcations destinées aux opérations d'émigration, a précisé la DGSN.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent. 

Khémisset
Les éléments de la brigade mobile des motards relevant du district provincial de police à Khémisset ont arrêté, mercredi, un individu, sous l'emprise de la drogue, qui a mis en danger la vie de policiers et de citoyens en les menaçant via un chien féroce.
Le mis en cause, ayant des antécédents judiciaires, a opposé une résistance farouche aux éléments de la police, ce qui a contraint un fonctionnaire de police de grade brigadier, à faire usage de son arme de service en tirant une balle pour neutraliser le chien, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), ajoutant que le prévenu a été arrêté.
Il a été procédé aussi à la saisie d’un sabre qui était en possession du mis en cause, placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent, selon la même source. 

Sefrou
L’école de Zaouia Boukrine, relevant de la commune d’Ain Timknaye à Sefrou, a été inaugurée vendredi, après sa restructuration pour un coût global d’un million de DH.
Financé par l’émirat d'Abou Dhabi et exécuté par la société "Elite Harvest-Maroc", ce projet a concerné notamment la construction de deux salles, la restauration de la cantine, de la bibliothèque et de l’entrée principale de l’école, outre l’équipement de la salle d’informatique de nouveaux ordinateurs.
Créée en 1956, l’école de Zaouia Boukrine s’étend sur une superficie de 7600 m2 et accueille quelque 591 élèves.
La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province et des responsables locaux.

Libé
Lundi 29 Mai 2017

Lu 207 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés