Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Salé
Le groupe de recherche et d’intervention "GRI", relevant de la brigade de la police judiciaire de Salé, a procédé, mardi matin, à l’arrestation d’un individu pour son implication présumée dans l’enlèvement et le viol d’une femme en recourant à la menace avec des chiens dangereux. Le mis en cause, aux multiples antécédents judiciaires, a fait montre d'une résistance farouche en lâchant deux chiens dangereux pour agresser les éléments de la police, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les policiers ont été alors contraints d’utiliser leurs armes de service en tirant cinq balles pour abattre les chiens agressifs. Le mis en cause a tenté de prendre la fuite par les terrasses des maisons et appartements avoisinants avant d’être arrêté à l'intérieur d'une habitation, ajoute le communiqué, notant que l’opération s’est soldée par l’arrestation de cinq autres personnes, dont deux filles, qui se trouvaient au domicile du prévenu au moment de l’intervention policière.
Lors de cette opération, il a été également procédé à la saisie d’un couperet et de deux couteaux de grand format, précise la même source.

Casablanca
La brigade de la police judiciaire au district de Hay Hassani à Casablanca ont arrêté mardi quatre individus, dont une femme, membres présumés d'un réseau criminel s’activant dans le vol de fils électriques en cuivre utilisés dans le réseau des télécommunications.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), il s’agit d’un individu faisant l'objet d’un mandat de recherche national de la Gendarmerie Royale pour vol qualifié, d’un repris de justice et de deux complices, dont une femme enceinte en relation adultère avec le premier prévenu.
Selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause s’activent dans le vol des fils en cuivre du réseau des télécommunications dans les zones périphériques de Casablanca, notamment la ville d'Errahma, en utilisant des voitures de location pour commettre leurs actes criminels, a indiqué le communiqué.

Jeudi 25 Mai 2017

Lu 226 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés