Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Tanger
Un inspecteur de police principal de la préfecture de Tanger a été contraint, dimanche soir, de faire usage de son arme de service pour repousser une agression physique grave contre les éléments de police par un multirécidiviste qui était dans un état anormal et portait un couteau de grande taille.
Selon les premiers éléments de l'enquête, les éléments de la police sont intervenus pour arrêter l’accusé au niveau du quartier Béni Makada à Tanger, après qu'il a agressé, avec coups et blessures, un chauffeur de taxi et deux autres personnes, et causé des dégâts matériels à des biens d'autrui, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le suspect a opposé une résistance farouche, agressant à l'arme blanche deux policiers, dont l'un est grièvement blessé, ce qui a contraint l’inspecteur principal à faire usage de son arme de service blessant le prévenu d’une balle au niveau de la jambe, précise le communiqué.
Les policiers blessés et le prévenu ont été transférés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, mais le mis en cause est décédé après son arrivée à l'établissement hospitalier, ajoute la même source.

Obsèques
Les obsèques de l'adjudant-chef, Mbark Azyz, et du caporal-chef, Abdeljalil Zitouni, militaires du contingent des FAR de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nation unies en Centrafrique (MINUSCA), décédés le 13 mai alors qu’ils étaient en mission d'escorte d’une équipe de génie militaire de l’ONU, ont eu lieu dimanche, respectivement à Tazarine dans la province de Zagora et à la commune rurale de Retba dans la province de Taounate.
Les cérémonies funéraires se sont déroulées en présence notamment des membres de leurs familles, de leurs amis et proches, des gouverneurs de la province de Zagora, Abdelghani Samoudi et de la province de Taounate Hassan Belahdfa ainsi que de plusieurs hautes personnalités militaires et civiles.
L’adjudant-chef Mbark Azyz, père de quatre enfants, est né en 1969, tandis que le caporal-chef Abdeljalil Zitouni, né en 1985, était marié. Tous deux ont trouvé la mort lorsqu’un groupe armé non identifié a attaqué leur patrouille qui assurait l'escorte d’une équipe de génie militaire cambodgienne de l’ONU.

Marrakech
Les services sécuritaires de Marrakech ont arrêté deux personnes pour leur implication présumée dans le vol d’un sac d’un citoyen contenant une somme d’argent en devises au niveau de l’aéroport Marrakech-Ménara.
Selon une source sécuritaire, l’interpellation des deux femmes de nationalité française, dont l’une est d’origine marocaine et l’autre d’origine algérienne, intervient suite à une plainte déposée par un citoyen au sujet de la perte d’un sac contenant des devises.
Les investigations ont démontré l’implication de ces deux dames dans le vol alors que le sac de la victime a été retrouvé abandonné, précise la même source, indiquant que l’enquête s’est soldée par la récupération de la somme volée rendue à la victime qui a poursuivi son voyage.
Les deux prévenues ont été placées en garde-à-vue sous la supervision du parquet général compétent.

Mardi 23 Mai 2017

Lu 200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés