Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Béni-Mellal
Les autorités locales relevant du 7ème annexe administrative de Béni Mellal ont saisi samedi 5 tonnes et 350 kg de piment rouge en poudre dans un dépôt clandestin de stockage, de production et de réapprovisionnement de ce produit. Sur la base d'informations attestant la présence, au lotissement Ain Asserdoun, quartier Benkirane (Béni Mellal), d'un dépôt clandestin de stockage, de production et de réapprovisionnement de piment rouge en poudre, les autorités locales ont mené une visite impromptue à ce local en compagnie d'agents d'autorité, d'éléments des Forces auxiliaires, de responsables de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), ainsi que des éléments de la police scientifique, indique un communiqué de la wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra, notant que cette visite a conduit à la saisie de 5 tonnes et 350 kg de ce produit. 
Cette intervention a également abouti à la saisie de 400 kg de ricin, un demi-kilogramme de colorants industriels, 800 étiquettes commerciales, 400 sacs vides portant les marques commerciales de sociétés d'épices, 50 sacs de blé vides, 5 kg de peinture rouge, deux machines à coudre des sacs et deux balances électroniques, précise la même source. 

Démenti
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti samedi de manière catégorique que des agents de la circulation de Beni Bouayach aient refusé de percevoir d'un usager de la route le montant de l’amende d’une infraction qu’il a commise.
Dans un communiqué, la DGSN a précisé que la personne en question est apparue dans une vidéo relayée par certains réseaux sociaux et sites électroniques en train d’obstruer la circulation sous prétexte qu'un agent de la circulation aurait refusé de percevoir le montant de l’amende.
Pour éclairer l’opinion publique nationale et rectifier les allégations portées par l'auteur de la vidéo, la DGSN a souligné que la patrouille de la circulation à l’avenue Mohammed V de la ville de Beni Bouayach a arrêté le conducteur pour non-port de la ceinture, notant qu’il avait le choix entre le paiement immédiat de l’amende ou la verbalisation avec un retrait provisoire du permis le temps que le contrevenant s’acquitte de l’amende dans le délai légal au siège de la Trésorerie ou au bureau d’ordre.

Arrestation
Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a procédé, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), à l’arrestation d’un ressortissant algérien, établi illégalement au Maroc, soupçonné d’être à la tête d’un réseau criminel spécialisé dans l’immigration clandestine, le faux et l’usage de faux.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect, né en 1967 et ayant des antécédents judiciaires pour constitution d’une bande criminelle spécialisée dans l’immigration clandestine, fournissait des cartes d’identité et des passeports étrangers portant de fausses identités au profit des candidats à l’immigration clandestine en contrepartie de sommes d’argent, indique samedi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Libé
Lundi 8 Mai 2017

Lu 277 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés