Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Démenti
Tous les produits agricoles notamment la pastèque, provenant des fermes agricoles relevant du territoire de la province de Chichaoua répondent aux standards de qualité, affirment la Direction régionale de l'Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Marrakech-Safi et la Direction provinciale d’agriculture (DPA) de Chichaoua.
Un communiqué conjoint indique que les services techniques relevant du ministère de l’Agriculture veillent au suivi de toutes les étapes de la production à travers les visites de terrain, les tournées d’inspection et les journées de sensibilisation afin de garantir une qualité supérieure et la sécurité sanitaire des produits agricoles. Cela fait suite aux informations relayées par certains organes de presse locaux et nationaux concernant des odeurs nauséabondes provenant de parcelles de terres agricoles dans la ville de Chichaoua.

Larache
Le Réseau des villes de l'Afrique pour la culture et le patrimoine a été créé, samedi soir à Larache, et sa présidence a été confiée au Maroc à la suite de l’élection du bureau exécutif de ce Réseau. Dans une déclaration à la MAP, le président du Réseau méditerranéen des villes antiques et du développement du patrimoine, président du Réseau des villes de l’Afrique pour la culture et le patrimoine, Mohamed Sefiani, a indiqué que ce Réseau a été créé officiellement lors de la réunion des maires et présidents des collectivités territoriales, tenue en marge du 5ème Forum international des Médinas, organisé du 27 au 29 avril à Larache sous le thème "Patrimoine durable: financement et gouvernance". Il a également annoncé que la présidence de ce nouveau Réseau africain a été confiée à la ville de Chechaouen.

Bouknadel
Les visiteurs des Jardins exotiques de Bouknadel, ce dimanche, ont eu droit à une profusion de stimuli olfactifs, à l’occasion d’une journée de distillation traditionnelle des plantes aromatiques. Ce paradis terrestre situé à quelques encablures de la capitale a été embaumé, bien plus qu’à l’accoutumée, par une odeur âcre des fleurs et des roses, sous un soleil resplendissant qui a fait éclater les couleurs et émerveiller les sens. Dans une ambiance familiale, des bénévoles de l’Association des amis des Jardins exotiques de Bouknadel (ASAJEB) ont donné une démonstration des procédés d’extraction par distillation de la fleur d’oranger et des pétales de rose, au grand bonheur des visiteurs venus en masse assister à cet atelier et éveiller leur odorat. Selon ce procédé traditionnel, l’eau florale est produite dans des marmites en cuivre (alambics) ayant une capacité de 2 à 10 kg de fleurs fraîches.

Mardi 2 Mai 2017

Lu 182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés