Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Avion
Un individu de 26 ans, présentant des signes de troubles mentaux, a tenté de s’introduire dans le cockpit d’un avion assurant la liaison Paris-Casablanca, apprend-on auprès des services de la Sûreté nationale de l’aéroport international Mohammed V à Casablanca.
Selon les premiers éléments de l’enquête, l’individu en question, qui résidait de manière illégale en France, a été atteint récemment d'une maladie mentale, ce qui a contraint son oncle maternel à l’accompagner au Maroc à bord de l’avion. Au cours de ce vol, il s’est rendu aux toilettes de l’avion avant de tenter de s’introduire dans la cabine de pilotage, ce qui a poussé les membres d’équipage à l’arrêter et à aviser les services de sécurité compétents, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. L'individu a été présenté à la clinique de l’aéroport qui a confirmé qu’il souffrait de troubles mentaux, ce qui a nécessité son admission dans un hôpital psychiatrique, ajoute la même source.

Procès
Le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa a décidé, mercredi, de mettre en délibéré jusqu’au 8 mars courant l’affaire de l’effondrement en août dernier d’un immeuble au quartier Sbata, à Casablanca, qui a causé la mort de quatre personnes.
La Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance a mis en délibéré cette affaire après l’audition des avocats de la défense des huit accusés, poursuivis en état de détention provisoire, dont le propriétaire de l’immeuble, un contrôleur, un technicien et un architecte. Lors de cette audience, qui a duré plus de sept heures, la défense a plaidé l'innocence des prévenus poursuivis, notamment, pour homicide involontaire, corruption et construction de bâtiment non conforme à l’autorisation délivrée.

Condamnation
Un colonel et un commandant de la Gendarmerie Royale de la région de Guelmim-Oued Noun, poursuivis dans une affaire de corruption, ont été condamnés, récemment par la Cour d’appel de Casablanca, respectivement à 4 et 3 ans de prison ferme, apprend-on auprès des autorités locales de la province de Guelmim.
Suite à l'enquête ouverte par la Brigade nationale de la Gendarmerie Royale, le 14 juin 2016, au sujet de l’implication d’une dizaine d’éléments de la Gendarmerie Royale de la région de Guelmim-Oued Noun, dont un colonel et un commandant, dans une affaire de corruption, la Cour d’appel de Casablanca a rendu, le 23 février dernier, son verdict en condamnant, en premier degré, le colonel et le commandant respectivement à 4 et 3 ans de prison ferme, ont précisé les mêmes sources. Les autres mis en cause ont été condamnés à des peines allant de 1 à 4 ans de prison ferme, assorties d’amendes, ont ajouté les autorités locales. 

Arrestation
La brigade de la police judiciaire de Témara a arrêté, mercredi, un multirécidiviste recherché au niveau national, pour son implication présumée dans des affaires de vol qualifié et vol à l'intérieur de véhicules.
Selon les informations préliminaires de l'enquête, le mis en cause est impliqué dans plusieurs opérations de vol en particulier le vol à l'intérieur de véhicules avec usage de fausses clés, et ciblait des voitures dans la ville de Témara ou les périphériques situés au niveau de la bande littorale de la ville, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).  Suite aux opérations de fouille, il a été procédé à la saisie, en possession du prévenu, de plusieurs documents volés, enregistrés au nom d'autrui, dont des cartes bancaires, des pièces d'identité, des cartes de séjour à l'étranger, des chèques bancaires, des permis de conduire, deux talkies-walkies, des menottes de fonction, deux cartes professionnelles, l'une militaire et l'autre de police ainsi que 21 clés pour le démarrage de voitures de différentes marques et des clés pour ouvrir les portières, précise la DGSN dans un communiqué.

Incendie
Un incendie survenu, mercredi dans un local de restauration rapide au port d'Agadir, a fait neuf blessés, apprend-on auprès des autorités locales.
L’incendie, qui serait dû à une fuite de gaz, s'est déclenché au moment où des usagers du port prenaient leur petit-déjeuner audit local, ajoute-on de mêmes sources.
Cinq blessés ont quitté l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires, tandis que quatre autres, atteints de brûlures au visage, se trouvent toujours à l’hôpital Hassan II d’Agadir, indique une source hospitalière.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident et établir les responsabilités.

Saisie
Les services de la préfecture de police de Fès ont procédé récemment à l’arrestation de trois personnes pour leur implication présumée dans une affaire de contrebande de 2 tonnes de marchandises, apprend-on mercredi de source policière. 
Les marchandises saisies à bord d’un autocar à la gare routière comprennent des produits alimentaires particulièrement des conserves (tomates, raisin, riz, chocolat et épices ), des couvertures , des ustensiles de cuisine et des médicaments , indique la préfecture de police de Fès dans un communiqué. 
Les prévenus ont été déférés au service préfectoral de la police judiciaire pour l’enquête avant d'être présentés devant la justice.

Libé
Vendredi 3 Mars 2017

Lu 323 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés