Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Evacuation
Une femme en travail d'accouchement qui se trouvait dans une situation délicate a été transportée mardi à bord d'un hélicoptère des Forces Armées royales (FAR), depuis douar Ichbakene, relevant de la commune Imi Noulaoun (province de Ouarzazate) vers l'hôpital Sidi Hssain Bennasser de Ouarzazate.
Un communiqué du ministère de la Santé indique mercredi que la femme, enceinte de neuf mois de jumeaux, en état de travail d'accouchement, a été secourue par un staff médical de l'hôpital provincial de Ouarzazate, composé d'un médecin-chef du service des urgences et d’une sage-femme, chef de maternité, qui s'est rendu à son domicile à bord d'un hélicoptère des FAR. La femme a accouché du premier bébé à domicile, tandis que le second se trouvait dans une position difficile, ce qui a causé une déchirure de l'utérus et une hémorragie aiguë chez la maman, indique le communiqué, précisant qu'après lui avoir prodigué les premiers soins, le staff médical s'est vu obliger de l'évacuer d'urgence vers l'hôpital Sidi Hssain Bennasser pour subir une césarienne.

Effondrement
Trois personnes d’une même famille ont trouvé la mort et quatre autres ont été blessées légèrement mardi soir, dans l’effondrement d’une maison à Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech.  Selon une source médicale, l’effondrement qui s’est produit à 21H00 au quartier derb El Gabss à Sidi Youssef Ben Ali, a causé la mort d’une femme âgée de 46 ans sur le coup, alors que deux enfants âgés respectivement de 4 et 13 ans issus d'une même famille ont succombé à leurs blessures à l’hôpital Mohammed VI de Marrakech.
Aussitôt avertis, le wali de la région Marrakech-Safi, Abdelfettah Labjioui et les autorités locales se sont rendus sur le lieu du sinistre et ont supervisé les opérations de secours.

Procès
La Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance d’Aïn Sbaa a décidé, mercredi soir, de reporter au 1-er mars l’examen de l’affaire de l’effondrement, en août dernier, d’un immeuble dans le quartier de Sbata, à Casablanca, qui a causé la mort de quatre personnes.
Ce report a été décidé au terme d’une audience de plus de trois heures, pour permettre l’audition des accusés et des personnes liées à cette affaire, dans laquelle huit prévenus sont poursuivis en état de détention provisoire, dont le propriétaire de l’immeuble, un contrôleur, un technicien et un architecte.
Il a été, également, décidé de reporter l’examen de la requête déposée par certains avocats des accusés, relative à la convocation de l’expert qui a établi un rapport d'expertise sur l’effondrement de l’immeuble.
Par ailleurs, la défense des victimes a plaidé pour le versement d’une indemnité (entre 180.000 DH et 5 millions DH).
Les accusés sont, notamment, poursuivis pour homicide involontaire, corruption et construction de bâtiment non conforme à l’autorisation délivrée.

Libé
Vendredi 24 Février 2017

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés