Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Sécurité

L’intensification de la présence sécuritaire dans certaines zones à Casablanca s’inscrit dans le cadre des mesures et dispositions sécuritaires ordinaires prises pour sécuriser les festivités de fin d’année et n’a aucun lien avec une éventuelle menace ou danger terroristes, a affirmé dimanche la wilaya de Casablanca dans un communiqué.
La wilaya de Casablanca réagit ainsi à des commentaires relayés par les réseaux sociaux faisant le lien entre cette forte présence sécuritaire et des allégations prétendant d’éventuels actes terroristes.
Ces commentaires, précise la wilaya qui dément ces allégations, ont été accompagnés de photos de véhicules et d’éléments de la sécurité à Aïn Diab et près de certains grands centres commerciaux.

Oujda

Le service préfectoral de la police judiciaire d'Oujda a procédé, samedi soir, à l’arrestation de deux individus, dont l’un faisant l’objet d’un avis de recherche pour trafic de drogue, et à la saisie de 4.540 comprimés psychotropes. Les mis en cause, des multirécidivistes, ont été arrêtés dans la région de Dhar El Mehalla à bord d’une voiture légère, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, notant que la fouille du véhicule a permis la saisie notamment des comprimés psychotropes, d’une somme d’argent provenant du trafic de drogue et de téléphones portables.
Les deux prévenus, âgés de 27 et 29 ans, ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent alors que les investigations se poursuivent en vue d’interpeller les autres individus impliqués dans cette affaire, ajoute la DGSN.

Fès

Le centre des droits des hommes tiendra mardi prochain à Fès un atelier consacré à la présentation d’une étude sur les raisons de l’aggravation du fléau du mariage des filles mineures au niveau de la région de Fès-Meknès.
Initié avec le soutien du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Maroc, cet atelier sera adressé aux fonctionnaires des centres d’écoute des commissions d’éducation sur les droits des hommes et de la citoyenneté relevant des académies régionales de l’éducation et de la formation de la région Fès-Meknès.
Il ciblera en outre les assistantes sociales des cellules de lutte contre la violence relevant des tribunaux de première  instance et de la Cour d’appel, ainsi que les services de la sûreté nationale, de la gendarmerie Royale et de la santé au niveau de la région Fès-Meknès.

Mardi 27 Décembre 2016

Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés