Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Marrakech
Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert lundi une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet général compétent, avec un inspecteur de police soupçonné pour son implication présumée dans une affaire de chantage et d'usurpation de fonction régie par la loi.
Les services de la préfecture de police de Marrakech avaient reçu une plainte de la part d'une femme, ayant des antécédents judiciaires dans la prostitution et la facilitation de la débauche, qui accuse 3 personnes d’entrée par réfraction à son domicile et de chantage, sous prétexte de couvrir ses activités illégales, en usurpant la fonction de deux policiers, précise un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
L’enquête a permis d’identifier le suspect principal qui est un inspecteur de police exerçant à la préfecture de sûreté de Marrakech, souligne la DGSN, notant que les recherches et investigations se poursuivent pour arrêter les deux autres complices, qui ne sont pas des fonctionnaires de police.

Temara
Des éléments de la police du district provincial de la sûreté de Temara ont dû faire usage de leur arme de service, lundi, en tirant sept balles pour repousser une attaque d'un chien dangereux, au moment de leur intervention pour intercepter un individu impliqué dans l'enlèvement et la séquestration d'une mineure, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les premiers éléments de l'enquête, les policiers sont intervenus pour l'arrestation d'un repris de justice qui séquestrait une fille de 16 ans dans son domicile au douar "Jedid", précise la DGSN dans un communiqué, soulignant qu’au moment de son arrestation, le suspect a opposé une farouche résistance allant jusqu’à brandir une machette et lancer un chien dangereux à l'attaque des policiers, contraignant ces derniers à faire usage de leur arme de service et tirer sept balles sur le chien agresseur.

Meknès
Les services de la préfecture de police de Meknès viennent de mettre hors d'état de nuire deux personnes pour leur implication présumée dans des actes d’escroquerie et de vol à l'arraché, a-t-on appris de source policière. Les deux suspects, un homme et une femme, âgés respectivement de 19 et 21 ans, jetaient leur dévolu sur les vendeurs de téléphones portables sur Internet, précise la même source, ajoutant que la fille se chargeait de fixer un rendez-vous avec le vendeur pour consulter la marchandise, le temps pour que son complice arrive en motocyclette pour qu'elle se jette derrière lui avec la marchandise, et prennent la poudre d'escampette.
Les investigations diligentées par les éléments de la police judiciaire ont permis l’arrestation des deux suspects et la saisie en leur possession d’une somme importante d’argent et des téléphones cellulaires qu’ils écoulaient sur le marché local, note la même source.

Mercredi 7 Décembre 2016

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés