Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
DGSN
Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech, en coordination avec les services techniques centraux de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a procédé à l'identification et à l'arrestation de sept individus, dont deux mineurs, auteurs d’appels téléphoniques anonymes prétendant disposer d’informations sur un acte terroriste imminent, ou faisant état de l'existence de personnes suspectes entretenant des liens avec des organisations terroristes.
Il s'est avéré que leurs déclarations au téléphone étaient fausses et mensongères et qu’ils les avaient faites par insouciance ou en guise de plaisanterie, note le communiqué. Les mis en cause ont été déférés devant le Parquet général après l’achèvement de la procédure d'enquête, conclut le communiqué.

Souss-Massa
Les questions de la gouvernance administrative et de l’évaluation de la rentrée scolaire ont constitué la toile de fond d’une rencontre tenue récemment à Agadir au siège de l'Académie régionale d'éducation et de formation pour la région Souss-Massa.
Outre les aspects financiers et administratifs, l’accent a en outre porté sur le volet social avec l’introduction, selon le directeur de l’Académie régionale, de nouveaux critères pour une meilleure gestion des cantines scolaires et des internats. Des ateliers d’encadrement seront par ailleurs programmés en vue de la préparation du projet de budget 2017 dans le cadre, indique le communiqué de l’Académie, de la consolidation des règles de la bonne gouvernance et de la gestion participative.

Fès
Les services de la préfecture de police de Fès ont procédé, du 1 au 6 novembre courant, à l'arrestation de 423 personnes pour leur implication présumée dans divers actes criminels, apprend-on lundi de source policière.
Les mis en cause ont été interpellés dans les différents quartiers de la ville, souligne la même source, notant que parmi les suspects figurent 106 individus, ayant des antécédents judiciaires et faisant l'objet d'avis de recherche au niveau national pour divers actes criminels notamment pour atteinte à la sécurité physique des personnes et de leurs biens.
Les 317 autres mis en cause ont été surpris en flagrant délit de commettre divers délits et crimes dont 19 individus pour port d’arme blanche sans motif légal menaçant la sécurité des citoyens, indique la préfecture de police de Fès dans un communiqué. Les éléments de police ont également mené des perquisitions dans des locaux dédiés au trafic des stupéfiants et qui ont permis l'arrestation de 42 personnes et la saisie de 4,335 kg de chira et de kif, des comprimés psychotropes et de boissons alcoolisées de contrebande.

Mardi 8 Novembre 2016

Lu 236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés