Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Guelmim
Plus de 2 tonnes de sacs en plastique ont été saisies du 1er juillet au 24 octobre courant dans la province de Guelmim, en application de la loi 77-55 interdisant la fabrication, l'importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation de ce type de sacs, a-t-on appris auprès des autorités locales.
Selon des données fournies par le chef du service des affaires économiques et de la coordination à la wilaya de Guelmim-Oued-Noun, Ali Afaliss, la saisie de cette quantité de sacs est le résultat de 70 opérations de contrôle effectuées par les services concernés dans les différents centres relevant de la province de Guelmim. Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Guelmim, Abdelaziz Naji, a relevé que les sanctions pénales en matière d’éradication des sacs en plastique ne suffisent pas, à elles seules, d’où la nécessité de poursuivre les opérations de sensibilisation aux dangers que représentent ces sacs pour l’environnement.

Tanger
Les éléments du 1er arrondissement de police de la préfecture de Tanger ont saisi, jeudi, 5.280 comprimés psychotropes, une bombe lacrymogène, un sabre de grande taille, une balance électrique, ainsi qu'une somme d'argent en monnaie nationale, à l'intérieur d'une chambre de la médina occupée par un individu ayant des antécédents judiciaires pour trafic de drogue.
Les services de police avaient reçu une plainte pour violence de la part d'une personne à l'encontre d'un autre individu, avant que l'enquête sur cette affaire ne révèle que les deux hommes sont actifs dans le trafic de comprimés psychotropes et qu'ils sont entrés dans un conflit ayant dégénéré en agression physique, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Oujda
Le service préfectoral de la police judiciaire d'Oujda a procédé, mercredi, à la saisie de plus de 58.000 comprimés d’ecstasy et à l'arrestation de deux individus pour leur implication présumée dans cette affaire concernant la détention et le trafic de drogue.
Les deux mis en cause, dont un ayant des antécédents judiciaires et l'autre hollandais d’origine marocaine, ont été arrêtés sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, indique un communiqué de la préfecture de police d’Oujda. En plus de 58.351 comprimés d'ecstasy, l’opération a permis également la saisie de deux véhicules, dont un 4/4 qui aurait servi au transport de cette drogue. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet général compétent.

Samedi 29 Octobre 2016

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés