Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Santé
 
130 personnes ont bénéficié samedi dernier, d'une caravane médicale organisée à Tata, par la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation au profit des adhérents et leur ayants droit.
Cette caravane comprenait des examens médicaux liés aux maladies cardio-vasculaires, ophtalmologiques et des cancers fréquents chez les femmes, indique un responsable de la fondation.
En organisant cette initiative, la fondation souhaite consacrer le principe des services de proximité et éclairer la famille de l’éducation et la formation sur les activités et les domaines d’intervention de cette institution.
Cette caravane a été aussi l’occasion de faire connaître la chaîne "Manarat", une radio électronique dédiée à la famille de l’éducation.

Arrestation

Des éléments de la brigade de recherches et d'interventions relevant de la préfecture de police de Meknès ont été contraints, dimanche matin, de brandir leurs armes de service, sans en faire usage, pour arrêter un multirécidiviste qui était dans un état d'ébriété avancé et qui exposait des agents de police et des citoyens à une grave agression à l'arme blanche.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique qu'une patrouille de police était intervenue pour appréhender le suspect, qui fait l'objet d'un avis de recherche national et qui s'en prenait aux passants, précisant que cet individu de forte impulsivité a agressé trois personnes à l'arme blanche dans le quartier Al-Atlas et blessé deux fonctionnaires de police alors qu'ils tentaient de l'arrêter.
Face à cette situation, deux brigadiers-chefs de la patrouille ont été contraints de brandir leurs armes de service pour maîtriser le mis en cause (21 ans) et saisir son arme blanche.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire que mène le service préfectoral de la police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer tous les actes criminels qui sont reprochés au mis en cause, conclut le communiqué.

Mardi 25 Février 2020

Lu 983 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.