Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Agression

La brigade de la police judiciaire de Taroudant a ouvert lundi une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent à l'encontre d'un couple soupçonné d'agresser leur fille de 7 ans, et d'exposer son corps à des brûlures du deuxième degré.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les services de la sûreté nationale ont réagi avec sérieux à l'alerte d'un citoyen, qui a soupçonné des cris de la victime émanant de la demeure familiale, ce qui a nécessité l'ouverture d'une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour vérifier le soupçon d'une infraction pénale, notamment après que l'expertise médicale a fait état de brûlures du deuxième degré sur les membres et les parties intimes de la mineure.
Les données préliminaires de l’enquête ont montré que les suspects ont exposé leur fille à des brûlures dans plusieurs parties de son corps pour des raisons et dans des circonstances qui restent à déterminer par l’enquête en cours, ajoute la DGSN.
Selon la DGSN, le père a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que la mère sera poursuivie en état de liberté, à l'issue des procédures de l'enquête préliminaire, notant que la fillette a été soignée et soumise aux expertises médicales nécessaires.

Code de la famille

"Le Dialogue sociétal autour des questions controversées liées au Code de la famille" a été au centre des débats lors d'un séminaire régional tenu ce week-end à Smara, en présence d’universitaires, de juristes et d’acteurs de la société civile.
Initié par le Centre de réflexion stratégique de défense de la démocratie (CRSDD), avec l’appui du ministère d'Etat chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, cet évènement a abordé plusieurs questions telles que le mariage des mineurs et l’égalité entre le père et la mère quant à la tutelle sur les enfants.
Il s’agit également de lancer une réflexion approfondie sur d’autres sujets liés au sort des gains perçus pendant le mariage et à la déchéance de la garde de la mère.
Dans une déclaration à la presse, le président du CRSDD, Moulay Boubker Hamdani, a indiqué que le centre vise à braquer les projecteurs sur un ensemble de questions controversées liées à un certain nombre d’articles du Code de la famille selon une approche plurielle et ouverte basée sur l'universalité des droits de l'Homme.
L’objectif est de sensibiliser le public afin de lutter contre les stéréotypes et la discrimination qui affectent les femmes à la faveur de l'adoption d'approches de sensibilisation, telles que les séminaires et les rencontres de communication, a-t-il expliqué.

Mercredi 22 Janvier 2020

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.