Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Drogue

Une quantité de 1,110 kg de chira a été extraite des intestins de deux ressortissants algériens, au Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd, a indiqué mercredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Soupçonnés de trafic de drogue, les suspects, âgés de 30 et 36 ans, avaient été arrêtés le 12 octobre par les éléments de la police de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le territoire marocain vers l'aéroport d'Alger, a précisé la DGSN dans un communiqué.
Les deux mis en cause avaient été placés sous contrôle médical au CHU Ibn Rochd pour extraire les capsules de leurs intestins, selon le communiqué qui fait savoir que cette opération s'est soldée par la saisie de quantités de chira conditionnées sous forme de 176 capsules.
Les deux individus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, a ajouté la même source. Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de la sûreté nationale pour lutter contre le trafic international de drogues et de psychotropes, a conclu la DGSN.

Arrestation

Les éléments du service provincial de la police judiciaire de Salé ont mis en échec, mercredi sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération d’immigration illégale.
Les enquêtes menées dans le cadre de cette affaire ont abouti à l’arrestation de cinq individus pour implication et complicité présumées dans l’organisation de l’immigration illégale, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les éléments de la police judiciaire ont également interpellé 22 candidats, dont un mineur de 16 ans, qui avaient remis différentes sommes d’argent aux organisateurs arrêtés en contrepartie de les faire immigrer clandestinement en Espagne via les voies maritimes.
Les opérations de fouille ont permis de saisir des équipements susceptibles d'être utilisés dans ces activités criminelles, à savoir 21 gilets de sauvetage, une quantité de carburant, des appareils d’éclairage nocturne, cinq couteaux et un coutelas, précise-t-on de même source.

Vendredi 18 Octobre 2019

Lu 603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com