Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Enquête

La préfecture de police de Settat a ouvert, mardi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances du décès d'un individu qui s'est auto-mutilé lors de son arrestation par les services de sûreté pour son implication dans une affaire de violence sur ascendants.
Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le mis en cause a été interpellé lundi dans un état d'ébriété avancé, suite à une plainte de sa mère qui l'accusait d'agression physique, ajoutant que le suspect s'est intentionnellement fait mal dans les locaux de l'arrondissement de police en ouvrant les sutures d'une ancienne blessure, ce qui a nécessité son évacuation à l'hôpital régional de Settat où il est mort des suites d'une hémorragie aiguë.
La dépouille du défunt a été transférée à la morgue pour autopsie médicale, dans l'attente d'élucider les circonstances de cet incident à travers l'enquête sur le terrain menée par la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

Circulation

Un total de 21 personnes ont trouvé la mort et 2.120 autres ont été blessées, dont 78 grièvement, dans 1.570 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 23 au 29 septembre, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Ces accidents sont dus, respectivement, à l'inadvertance des conducteurs, au non-respect de la priorité, à l'inadvertance des piétons, à l'excès de vitesse, au non-respect de la distance de sécurité, au changement de direction sans usage de signal, au changement de direction non-autorisé, à la perte de contrôle, au non-respect du stop, à la perte de contrôle, à la conduite en état d'ébriété, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation sur la voie de gauche et au dépassement défectueux, à la circulation en sens interdit, a précisé la DGSN dans un communiqué.
Concernant les opérations de contrôle et la répression des infractions, les services de sûreté ont enregistré 50.728 contraventions et rédigé 13.295 procès-verbaux qui ont été soumis au parquet général, alors que 37.433 amendes transactionnelles ont été recouvrées, selon la même source. Les sommes perçues ont atteint 7.434.275 dirhams, a indiqué la DGSN, faisant état de la mise en fourrière municipale de 4.879 véhicules, de la saisie de 7.983 documents et du retrait de la circulation de 433 véhicules.

Jeudi 3 Octobre 2019

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com