Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Drogue

La quantité totale de chira saisie auprès d'une passagère de nationalité tunisienne, interpellée le 10 septembre à l'aéroport international de Mohammed V de Casablanca, a atteint 857 g, apprend-on auprès de la réfecture de sûreté de Casablanca.
La mise en cause, âgée de 27 ans, a été arrêtée au moment où elle s'apprêtait à embarquer à bord d'un vol à destination de Tunis, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que l'opération de fouille préventive a permis de saisir 28 g de chira sous forme de 4 capsules camouflées sous ses sous-vêtements. Elle était aussi suspectée de porter dans ses intestins d'autres capsules de cette même drogue.
La prévenue a ainsi a été placée sous contrôle médical au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca dans le but d'extraire les capsules de ses intestins, selon la même source, précisant que la quantité totale de la drogue saisie s'est élevée à 857 g de chira, sous forme de 151 capsules. La mise en cause a été placée en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin d'élucider les circonstances et ramifications de cette affaire, conclut le communiqué.

Arrestation

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a arrêté, jeudi soir, trois individus, dont deux repris de justice recherchés dans plusieurs villes du Royaume pour escroquerie, et ce pour leur implication présumée dans un réseau criminel actif dans le faux, usage de faux et escroquerie.
Les mis en cause ont été arrêtés suite à des plaintes déposées par quatre victimes, dont des étudiants et des salariés, qui les accusent d'escroquerie sous prétexte de les faire immigrer vers les pays du Golfe avec des contrats de travail moyennant un montant total de 45.000 DH pour les quatre victimes, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les recherches et investigations menées, ainsi que les opérations de fouilles ont permis de localiser un local exploité par les suspects en tant qu'agence de voyages fictive, où ont été retrouvés 58 passeports appartenant à des victimes potentielles, 120 dossiers contenant des pièces et documents personnels des victimes, outre la saisie d'un ordinateur et de téléphones portables et un faux cachet de l'agence de voyages fictive, poursuit la source. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les circonstances de cette affaire et ses ramifications éventuelles, conclut le communiqué.

 

Samedi 14 Septembre 2019

Lu 980 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com