Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers


Mercredi 28 Août 2019

Divers
Incident de vol

Suite à l'évacuation d'urgence effectuée sur le vol AT750 du 25 août reliant Casablanca à Paris-Orly, Royal Air Maroc (RAM) précise que lors de l'atterrissage du vol en question, les services techniques de l'aéroport ont signalé au commandant de bord, au moment de stationnement, une suspicion de fumée dans l’un des réacteurs de l'avion.
Par conséquent, le commandant de bord a appliqué, par mesure de précaution, la procédure d'évacuation d'urgence prévue pour ce type de situations, afin de garantir la sécurité des passagers et de l'équipage de l'avion, indique RAM dans un communiqué. Les 171 passagers du vol, opéré par un avion de type B737-800, ont été évacués dans de bonnes conditions et sans incident, fait savoir la même source. RAM saisit cette occasion pour louer le professionnalisme et la réactivité de son équipage et renouvelle son engagement pour des vols de qualité et en toute sécurité, conclut le communiqué.

Arrestation

Les éléments de la brigade locale de la police judiciaire du commissariat de police de Tiflet ont été contraints, lundi, de brandir leurs arme de service sans en faire usage, lors d'une intervention visant l'arrestation d'un individu ayant mis en danger la vie des citoyens et sérieusement menacé les policiers à l'aide d'une arme blanche.
Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les éléments de la police judiciaire étaient intervenus suite à un avis téléphonique rapportant que le suspect, âgé de 22 ans et aux multiples antécédents judiciaires, avait semé la pagaille dans une fête de mariage organisée près de son lieu de résidence au quartier Rachad, précisant que l'individu a opposé une résistance violente aux éléments de la police en utilisant un sabre après s'être réfugié sur le toit de son domicile familial.
Face à cette situation, deux éléments de la police ont été contraints de dégainer leurs armes de service sans les utiliser, ce qui a permis l'arrestation du suspect et la saisie de l'arme blanche utilisée lors de cette agression.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée par la brigade de la police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, et ce afin de déterminer tous les actes criminels qui lui sont reprochés et élucider les circonstances de cette affaire, conclut la DGSN. 


Lu 924 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS