Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Enquête

Le service préfectoral de la police judiciaire d'Oujda a arrêté, vendredi en coordination avec les services techniques centraux de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), un individu soupçonné de diffuser et de partager, de manière falsifiée sur les réseaux sociaux, une vidéo montrant un homicide commis à l'étranger. L'interpellation du mis en cause, âgé de 42 ans, intervient dans le cadre des recherches et investigations menées par les services de la DGSN, sous la supervision des différents parquets compétents, après la diffusion d'un enregistrement vidéo montrant un homicide volontaire commis dans un pays d'Amérique latine, tout en affirmant faussement qu'il s'agit d'un crime ayant eu lieu à la gare routière Ouled Ziane à Casablanca, indique la DGSN dans un communiqué.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches et investigations se poursuivent pour identifier tous les complices dans le partage de vidéos montrant des crimes commis à l’étranger, tout en les attribuant au Maroc, conclut le communiqué.

Arrestation

Un fonctionnaire de police exerçant dans la brigade touristique relevant de la préfecture de police de Tanger a été contraint d'utiliser son arme de service, samedi, lors d'une intervention sécuritaire afin d'appréhender un individu aux multiples antécédents judiciaires et faisant l'objet de plusieurs plaintes de vol, de violence et de coups et blessures à l'aide d'arme blanche. 
Les éléments de la police touristique étaient intervenus dans la région de Souk Dakhel dans la médina afin d'arrêter le suspect suite à la plainte d'une femme victime de vol, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), soulignant que le mis en cause a opposé une résistance farouche aux éléments de sûreté à l'aide de l'arme blanche.
Cette opposition a contraint l'un des policiers à tirer une balle de sommation avec son arme de service, ajoute la même source, expliquant que le policier a touché le prévenu d'une deuxième balle au niveau de ses membres inférieurs après qu'il a refusé d'obtempérer et exposé la vie des policiers à une menace sérieuse et grave. Le mis en cause a été transféré à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, tandis qu'une enquête a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger sous la supervision du parquet compétent et ce, en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, précise le document.

Libé
Lundi 29 Juillet 2019

Lu 1533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com