Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Un officier de police principal exerçant dans le district provincial de Témara a été contraint, mercredi, de faire usage de son arme de service pour tirer deux balles de sommation lors d'une intervention pour appréhender un individu aux multiples antécédents judiciaires, qui a opposé une résistance farouche et mis en danger la vie des éléments de la police à l'aide d'une arme blanche.
Une brigade de police s'était déplacée pour arrêter le suspect, objet d'un avis de recherche au niveau national pour constitution d'une bande criminelle et vol avec violence, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, notant que le mis en cause a asséné des coups à l'officier de police principal à l'aide d'une arme blanche et l'a blessé, ce qui a contraint l'officier à utiliser son arme de service pour mettre en garde le suspect.
Le suspect a été maîtrisé puis arrêté après avoir été légèrement blessé suite à une tentative de fuite en sautant dans la cour d'une maison avoisinant son domicile, a précisé la même source.
L'officier de police principal et le mis en cause ont été transportés à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, avant de placer le suspect en garde à vue sur fond de l'enquête menée par la brigade de la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, et ce afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire.

Drogue

Le service préfectoral de la police judiciaire de Salé est parvenu mercredi, en étroite coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à arrêter un individu en possession de 4.800 comprimés psychotropes.
L'individu a été appréhendé au niveau de la gare de péage Allal Tazi sur l'autoroute Tanger-Casablanca en possession de 3.000 comprimés de type ecstasy et 1.800 de type "Rivotril", outre une somme d'argent, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de l'affaire, précise la DGSN, notant que cette affaire est le couronnement des efforts que déploient les services sécuritaires en matière de lutte contre le trafic de drogue et de psychotropes.

Vendredi 1 Mars 2019

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com